Les guignols de l’info « et » Rafael Nadal: si c’Ă©tait de la caricature ce ne serait pas indigne!

17 fĂ©vrier 2012 par Erwan Delcourt  
Classé dans Humeurs

Il y a 3 mots-clefs dans le titre de cet article: indigne, caricature et si.

espagnedrapeauHannah Arendt l’a dit 1: « La libertĂ© d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mĂŞmes qui sont l’objet du dĂ©bat. »
Vous nous direz, quel rapport avec les guignols de l’info dont  « tout le monde sait », formidable formule, d’après son producteur Yves le Rolland2 « qu’ils font de la caricature ».
Rappelons quelques faits ici: le 6 fĂ©vrier 2012 on voyait Nadal faire le plein de sa voiture en urinant dans le rĂ©servoir. Le 8 fĂ©vrier 2012 Nadal, parmi d’autres sportifs espagnols, signait une pĂ©tition de soutien Ă  Contador avec une seringue. PPDA3 Ă©nonçait la morale: « La seule chose qui ne soit pas dopĂ©e en Espagne, c’est l’Ă©conomie ».
Or, qu’est-ce qu’une caricature? C’est une « reproduction par le dessin, la peinture, d’une personne ou d’une chose, avec une intention satirique ou humoristique », c’est une « dĂ©formation grotesque et outrĂ©e de certains dĂ©fauts ».
Reproduction, dĂ©formation, s’il existe un point commun dans ces deux termes c’est que dans tous les cas une caricature pour en ĂŞtre une doit partir de la vĂ©ritĂ©. Ensuite en grossissant le trait est ambitionnĂ© l’humour, la dĂ©rision.
Pour reprendre leur formule, personne ne saurait contester cette définition.
Ceci posĂ©, la question est la suivante: Y-a-t-il un Ă©lĂ©ment factuel tendant Ă  dĂ©montrer que Rafael Nadal soit un sportif dopĂ©? Que dites-vous? Ah, mais il est espagnol! Mais alors il ne s’agit plus de fait mais d’un dĂ©lit de sale gueule. Suivez plutĂ´t: il serait justifiĂ© de le taxer d’un acte dĂ©lictueux, pour ensuite faire rire, de par son origine? Placez ce raisonnement dans n’importe quelle autre situation et vous verrez qu’il est humainement insoutenable. Un exemple?

Les dĂ©linquants le seraient parce qu’ils sont de telle ou telle couleur de peau (Eric Zemour a Ă©tĂ© condamnĂ© pour provocation Ă  la haine raciale pour avoir opĂ©rĂ© tel rapprochement).
.
De ce qui prĂ©cède il ressort la chose suivante: les guignols de l’info n’ont pas « dans le cas de Rafael Nadal » fait de la caricature. Ils ont fait du dĂ©lit de sale gueule, dit autrement de la discrimination c’est Ă  dire « le fait de sĂ©parer un groupe social des autres en le traitant plus mal ».
Ainsi, ils ont fait preuve d’indignitĂ© (d’indigne: « mĂ©prisable; qui dĂ©shonore ») envers ceux qui font rĂ©ellement de la caricature. En sont-ils Ă  leur coup d’essai? Nous n’avons pas la connaissance historique pour faire une rĂ©ponse sur une aussi longue pĂ©riode. Ce qu’on peut dire par contre c’est qu’on a un souvenir d’une autre prise en flagrant dĂ©lit de discrimination. C’Ă©tait en Novembre 2011 quand ils prĂ©sentèrent Jean-Luc MĂ©lenchon en ivrogne. Or, Jean-Luc MĂ©lenchon (cliquez ICI pour un lien complet, sinon vous pouvez lire l’extrait en question dans la note de bas de page indiquĂ©e ci-après) ne boit d’aucun alcool 4.
Il n’y a pas de quoi ĂŞtre fier d’insulter sa profession. En ce qui concerne contre-attaque.fr, nous ne regarderons plus l’Ă©mission en question tant que la rĂ©sonance de leurs excuses publiques ne nous sera pas parvenue.
.
.

  1. Source: la crise de la culture. Édition Folio. Collection Folio essais. Édition 2005, page 303
  2. Source:Page 2 de l’Equipe du 17 FĂ©vrier 2012
  3. pour Patrick Poivre d’Arvor
  4. Jean Luc MĂ©lenchon: « Comme je ne bois aucun alcool, c’est donc une invention davantage qu’une caricature. »