Tirage au sort:8ème de finale

18 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 8ème de Finale

Bordeaux rencontrera l’Olympiakos, Lyon le Real Madrid, voici pour les indications françaises du tirage (voir modalitĂ© de ce dernier ici) s’Ă©tant dĂ©roulĂ© ce midi des 8ème de finales de la ligue des champions 2009-2010 dont la finale se dĂ©roulera le 22 mai au stade Santiago Bernabeu.

Ci dessous un rĂ©capitulatif des 8ème dans l’ordre oĂą le tirage a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©:

Barcelone vs Stuttgart

Olympiakos vs Bordeaux

Inter vs Chelsea

Bayern vs Fiorentina

Moscou vs SĂ©ville

Lyon vs Real Madrid

Porto vs Arsenal

Milan vs Manchester United

Dustylo est le vainqueur du jeu du tirage (voir ICI) avec 3 pronostics de 8ème corrects (Manchester vs Milan, Real vs Lyon et Barcelone vs Stuttgart).

Tirage CL, mode d’emploi

10 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 8ème de Finale

La phase de poule a rendu son verdict. Place au tirage des 8èmes de finale de la ligue des champions. Plusieurs principes importants y sont appliquĂ©s. Tout d’abord, les premiers de groupe rencontrent les seconds qu’ils recevront au match retour. Ensuite deux clubs d’un mĂŞme pays ou s’Ă©tant rencontrĂ©s en groupe ne peuvent se rencontrĂ©s Ă  nouveau Ă  ce stade des 8èmes. Ainsi Bordeaux ne pourra rencontrer le Bayern qui Ă©tait dans son groupe et Lyon qui est l’autre club français des 16 Ă©quipes encore en lice.

Ci dessous les 8 premiers et deuxièmes de groupe.
Premiers de groupe
Bordeaux
Manchester United
Real Madrid
Chelsea
Fiorentina
Barcelone
SĂ©ville
Arsenal
Deuxièmes de groupe
Bayern
Moscou
Milan
Porto
Lyon
Inter
Stuttgart
Olympiakos

.

.

……………………VS………………..

.

.

.

Ci dessous les adversaires possibles pour chaque Ă©quipe.
Adversaires possibles des premiers Adversaires possibles des deuxièmes
Pour Bordeaux:

Moscou, Milan, Porto, Inter, Stuttgart et Olympiakos. ……..

Pour le Bayern:

Manchester, Real Madrid, Chelsea, Fiorentina, Barcelone, SĂ©ville et Arsenal.

Pour Manchester:

Bayern, Milan, Porto, Lyon, Inter Stuttgart et Olympiakos.

Pour Moscou:

Bordeaux, Real Madrid, Chelsea, Fiorentina, Barcelone, SĂ©ville et Arsenal.

Pour le Real:

Bayern, Moscou, Porto, Lyon, Inter, Stuttgart et Olympiakos.

Pour Milan:

Bordeaux, Manchester, Chelsea, Barcelone, SĂ©ville et Arsenal.

Pour Chelsea:

Bayern, Moscou, Milan, Lyon, Inter, Stuttgart et Olympiakos.

Pour Porto:

Bordeaux, Manchester, Real Madrid,  Fiorentina, Barcelone, Séville et Arsenal.

Pour la Fiorentina:

Bayern, Moscou, Porto, Stuttgart et Olympiakos. ………………………………..

Pour Lyon:

Manchester, Real Madrid, Chelsea, Barcelone, SĂ©ville et Arsenal.

Pour Barcelone:

Bayern, Moscou, Milan, Porto, Lyon, Stuttgart, Olympiakos.

Pour l’Inter:

Bordeaux, Manchester, Real Madrid, Chelsea, SĂ©ville et Arsenal.

Pour SĂ©ville:

Bayern, Moscou, Milan, Porto, Lyon, Inter, Olympiakos.

Pour Stuttgart:

Bordeaux, Manchester, Real Madrid, Chelsea, Fiorentina, Barcelone et Arsenal.

Pour Arsenal:

Bayern, Moscou, Milan, Porto, Lyon, Inter, Stuttgart. …….

Pour Olympiakos:

Bordeaux, Manchester, Real Madrid, Chelsea, Fiorentina, Barcelone et SĂ©ville.

Le jeu du tirage

En quoi consiste-t-il? à établir en fonction des contraintes ce que sera le tirage qui se tiendra le vendredi 18 décembre 2009.

Le tirage contre-attaque.fr:

Fiorentina vs Stuttgart

Barcelone vs Milan

Manchester United vs Bayern Munich

Arsenal vs Lyon

Bordeaux vs Porto

Chelsea vs Inter

Real Madrid vs Moscou

SĂ©ville vs Olympiakos

Groupe E (Lyon) Bilan

10 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

Avant cette dernière journĂ©e, les qualifiĂ©s pour la ligue des champions (Lyon et la Fiorentina) et la ligue Europa avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© Ă©tablis. Restait Ă  dĂ©terminer qui de Lyon ou de la Fiorentina terminerait Ă  la première place qui offre le double avantage de recevoir au match retour en 8ème de finales et d’y affronter un deuxième de groupe. A priori donc un adversaire de moindre envergure.

Groupe E RĂ©sultats et Classement
Liverpool
1-2
Fiorentina
Lyon
4-0
Debrecen
Classement J V N D BP BC Pts
Fiorentina 6 5 0 1 14 7 15
Lyon 6 4 1 1 12 3 13
Liverpool 6 2 1 3 5 7 7
Debrecen 6 0 0 6 5 19 0
Résultats des matchs précédents: ICI

Lyon fit le boulot avec une victoire 4-0 contre le cancre hongrois du groupe, Debrecen qui n’aura marquĂ© aucun points en 6 match concĂ©dant au passage 19 buts pour 5 buts marquĂ©s.

Dans un match où Govou se blessa, Gomis Bastos Pjanic et Cissoko marquèrent pour les récents deuxième du championnat de France 2008-2009.
Cette victoire s’est avĂ©rĂ©e inutile pour rĂ©cupĂ©rer une première place perdue lors de la dernière journĂ©e et une dĂ©faite 1-0 Ă  Florence qui avait Ă©liminĂ© Liverpool de cette ligue des champions. Car dans l’autre rencontre du groupe, si Liverpool mena (via un but inscrit par Benayoun, c’est l’Ă©quipe italienne qui eut le dernier mot Ă©galisant par Martin Jorgensen avant le repos avant de remporter ce match dans le temps additionnel de la seconde pĂ©riode via son attaquant Alberto Gilardino qui reprit de façon victorieuse le centre de Vargas.
Ainsi Lyon terminait deuxième et devra affronter du lourd en 8ème (voir, ICI, ce qui attend toutes les équipes qualifiés et donc Lyon au tirage qui aura lieu Vendredi prochain, le 18 décembre 2009)

Groupe F Bilan

10 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

Barcelone s’est qualifiĂ© pour les 8ème de finales en conservant sa première du groupe F grâce Ă  sa victoire 2 buts Ă  1 sur le terrain du Dynamo Kiev.

Le dĂ©but du match ne fut pourtant pas idĂ©al. Une faute de PiquĂ©, un coup franc de Milevski, une bourde gigantesque de Valdes (qui sembla faire rentrer seul le ballon dans ses buts) et les champions d’Europe Ă©tait menĂ© 1-0 (2). Ils prirent alors le camp adverse d’assaut (78% de possession de balle au bilan de la première pĂ©riode) Ă©galisant par Xavi (34) sur un centre d’Abidal.

Groupe F RĂ©sultats et Classement
Kiev
1-2
Barcelone
Inter
2-0
Rubin
Classement J V N D BP BC Pts
Barcelone 6 3 2 1 7 3 11
Inter 6 2 3 1 7 6 9
Rubin 6 1 3 2 4 7 6
Kiev 6 1 2 3 7 9 5
Résultats des matchs précédents: ICI

En seconde période Messi sur coup franc marqua le but de la victoire dans un déroulé de soirée où jamais il ne furent éliminés et où jamais ils ne perdirent leur première place.

L’inter fut un temps Ă©liminĂ©, quand Kiev menait au score en fait. Mais le but d’Etoo sur une passe de Balotelli (31) les replaça en deuxième position. Balotelli (64) sur coup franc mit fin Ă  tout suspense.

Deux choses pour finir ici:

D’une part PiquĂ© en fin de première pĂ©riode n’Ă©copa pour Barcelone que d’un carton jaune pour une main volontaire qui mit fin Ă  un contre.

D’autre part le but de Messi Ă©limina Kiev de la Ligue Europa car en cas de nul et d’Ă©galitĂ© avec Rubin c’est Kiev qui se serait qualifiĂ© au titre de leurs meilleurs rĂ©sultats contre l’Ă©quipe russe dans les confrontations directes: victoire 3-1 en Ukraine, nul 0-0 en Russie.)

Groupe G Bilan

10 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

SĂ©ville Ă©tait assurĂ©e de la première place du groupe avant leur dernier match de poule disputĂ© Ă  domicile, face Ă  l’Ă©quipe Ă©cossaise des  Glasgow Rangers de Walter Smith.

Groupe G RĂ©sultats et Classement
Stuttgart
3-1
Unirea
SĂ©ville
1-0
Rangers
Classement J V N D BP BC Pts
SĂ©ville 6 4 1 1 11 4 13
Stuttgart 6 2 3 1 9 7 9
Unirea 6 2 2 2 8 8 8
Rangers 6 0 2 4 4 13 2
Résultats des matchs précédents: ICI

Les locaux ont conclu leur campagne par une victoire 1 à 0 via un penalty transformé par le malien Frederique Kanouté.

Stuttgart de son cotĂ© s’est emparĂ© de la deuxième place en venant Ă  bout de l’Ă©quipe roumaine d’Unirea qui les devançait au classement avant cette sixième et dernière journĂ©e.

L’entame de cet affrontement fut Ă  l’avantage de l’Ă©quipe allemande. DĂ©sormais managĂ© par Christian Gross (qui a remplacĂ© Markus Babbel), Stuttgart mena rapidement 3-0 grâce Ă  des buts de Ciprian Marica, Christian Traesch and Pavel Pogrebnyak. DistancĂ© de la sorte après 11 minutes de jeu, Unirea ne revint jamais complètement dans la partie, rĂ©duisant seulement la marque via Antonio Semedo qui marqua un but de consolation en seconde pĂ©riode.

L’Ă©quipe roumaine disputera l’Europa League. Les Glasgow Rangers sont eux Ă©liminĂ©s de toutes compĂ©titions europĂ©ennes.

Groupe H Bilan

10 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

Arsenal savait la première place acquise, Arsène Wenger a donc envoyĂ© sur le terrain de l’Olympiakos la plus jeune Ă©quipe jamais alignĂ© dans la plus prestigieuse des compĂ©titions europĂ©ennes.

Si elle eut des occasions, elle ne put les convertir et in fine c’est l’Ă©quipe grecque via Leonardo qui s’imposa s’assurant ainsi de la deuxième place.

Un nul ou une dĂ©faite n’aurait, ceteris paribus, rien changĂ© au classement du groupe puisque dans l’autre rencontre Standard et Alkmaar se sont sĂ©parĂ©s sur le score de 1-1.

Groupe H RĂ©sultats et Classement
Olympiakos
1-0
Arsenal
Standard
1-1
Alkmaar
Classement J V N D BP BC Pts
Arsenal 6 4 1 1 12 5 13
Olympiakos 6 3 1 2 4 5 10
Standard 6 1 2 3 7 9 5
Alkmaar 6 0 4 2 4 8 4
Résultats des matchs précédents: ICI

Alkmaar ne pouvait plus se qualifier pour la ligue des champions (car il ne pouvait que rattraper l’Olympiakos qui les aurait devancer en vertu de leurs rĂ©sultats en confrontation directe: victoire 1-0 des grecs Ă  domicile, nul 0-0 aux Pays-Bas) mais son but en première pĂ©riode, inscrit par Jeremain Lens leur permettait Ă  ce moment de se qualifier pour l’Europa League.

Dans le temps additionnel de la seconde pĂ©riode cependant, Sinan Bolat Ă©galisa au stade Maurice Dufrasne. Ainsi Standard terminait 3ème.Sinan Bolat qui est aussi le portier de l’Ă©quipe belge.

Avec son but il devint le premier gardien à marquer les ligue des champions sur une phase de jeu et non sur phase arrêtée Butt pour le Bayern ayant par exemple, la veille, marqué sur penalty contre la Juventus (lien).

Om 1 Real 3 Analyse

9 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

L’OM disputera l’Europa League après sa défaite 3 bus à 1 contre le Real Madrid. Le résultat de l’autre rencontre leur avait pourtant été favorable, le Milan n’obtenant que le nul en suisse (1-1).

Groupe C RĂ©sultats et Classement
Marseille
1-3
Real
Zurich
1-1
Milan
Classement J V N D BP BC Pts
Real 6 4 1 1 15 7 13
Milan 6 2 3 1 8 7 9
Marseille 6 2 1 3 10 10 7
ZĂĽrich 6 1 1 4 5 14 4
Résultats des matchs précédents: ICI

Mais Marseille n’aura battu que Zürich dans ce groupe et pouvait difficilement prétendre à mieux dans ces conditions. Que dire de ses supporters qui auront un jour la punition qu’ils méritent pour leurs jets de projectiles en direction du terrain et en l’occurrence, des joueurs adverses.

Marseille finit donc à la 3ème place. Quant au Real ils recevront au match retour des 8èmes de finale en vertu de leur première place finale dans ce groupe. Le Milan est qualifié et de façon opposé au Real devra se déplacer au retour en février prochain.

Le Real domina ce match mais leur imprécision dans la finition ne faillit pas leur coûter cher (en marquant les premiers et vu le déroulé de l’autre match ils s’assuraient quasiment la qualification) pour la qualification mais pour la victoire dans cette rencontre. Car Marseille, qui était déjà revenu au score une fois disposa d’un penalty pour remettre cela à 20 minutes du terme. Mais Lucho tira sur la barre et le Real marqua un troisième but qui scella officiellement le résultat.

L’équipe de Pellegrini se disposa dans un 4321, ou Christmas Tree (pour sa forme en sapin de Noël), où des trois joueurs de devant, Van der Vaart, Ronaldo et Higuain, les deux derniers permutèrent le plus quant aux positions occupées. Ainsi Ronaldo fut tantôt à droite (19 ;26), tantôt à gauche (20 ;32) mais aussi dans l’axe, nous le verrons.
Le Real joua en projection par rapport Ă  une Ă©quipe marseillaise se livrant, il n’hĂ©sitèrent pas non plus Ă  jouer long pour repousser Marseille dans son camp mais aussi initier un pressing (sur la dĂ©fense et les milieux dĂ©fensifs marseillais) avec leur 3 milieux « centraux » et le positionnement de leurs 3 joueurs plus offensifs dĂ©jĂ  citĂ©s.
Derrière ils jouèrent haut ce qui réduisit de façon assez sensible le jeu dans l’intervalle entre ces milieux et la défense de telle façon qu’ils faisaient le choix de laisser l’espace dans leur dos.
omrealMarseille de son cotĂ© joua pour une fois en 433 avec CissĂ© devant la dĂ©fense et Ă  sa gauche et droite en position plus avancĂ©e Cheyrou et Lucho. Lucho dans une position qui lui est Ă  priori plus familière (prudence qui tient au fait du personnel qui Ă©tait autour de lui Ă  Porto, des habitudes de jeu pris dans cette organisation qu’on ne peut comparer Ă  la situation prĂ©sente Ă  Marseille oĂą ce système n’a que rarement Ă©tĂ© utilisĂ© en sa prĂ©sence) tenta de faire le lien entre la dĂ©fense et l’attaque. Tenta seulement car Marseille opta pour un jeu dĂ©pensier en Ă©nergie Ă  savoir d’une part du pressing qui fut rendu difficile par leur occupation du terrain dans la longueur (plus d’espace Ă  couvrir, et plus de solution pour l’équipe adverse qui joue elle regroupĂ©e et qui a donc plus de solution au mètre carrĂ© sans parler de sa supĂ©rioritĂ© technique) et d’autre part du jeu dans les espaces pour des attaquants ou joueurs de couloirs chassant les ballons envoyĂ©s dans la profondeur. Ajoutons Ă  cela les initiatives individuelles (Taiwo 10, Bonnart 12, Niang 24) et il n’y a pas besoin d’être sorti de polytechnique pour comprendre qu’on dĂ©pense plus d’énergie Ă  dribbler et courir avec le ballon qu’à procĂ©der par passes.

Ce, ces choix, furent désordonnés, exécutés de façon grossière. Il y a pressing et pressing inutile (exemple quand celui-ci n’est pas un pressing collectif, il ne sert alors qu’à user l’imbécile qui s’y exerce et à désespérer l’inconséquent qui en a eu l’idée sous cette forme: cf la discussion surréaliste entre le cancre tactique E.Petit et Roger Lemerre lors de la coupe du monde 2002 visible dans les Yeux dans les Bleux), il y a volonté d’engagement et engagement excessif et inutile. C’est ainsi que le Real ouvrit le score :
X.Alonso élimina le premier rideau d’une passe aérienne vers un Van der Vaart d’abord dos au but (difficilement un position dangereuse vous l’apprécierez) qui fut victime d’une semelle aérienne de Cissé à 35 mètres des buts marseillais. Arriva Ronaldo qui tira ce coup franc au dessus du mur. Mandanda, légèrement avancé (ce qu’on peut mettre en question sur ce genre de frappe, boucher l’angle avec un tel espace entre le portier et le tireur semblant au mieux hasardeux) tenta bien de se donner le maximum d’amplitude en utilisant sa main gauche ne plongeant à droite : mais il était trop court en hauteur et ne pouvait que détourner dans son but la frappe puissante du ballon d’or 2008 : 0-1 (3).

Marseille égalisa 7 minutes plus tard. Taiwo dans un rush élimina en vitesse Ramos pour centrer en cloche vers le second poteau. Brandao reprit de la tête et Albiol s’interposa sur la ligne. Las pour l’espagnol dans l’urgence, car Brandao était tous près, il dut faire un grand pas pour essayer de dégager son camp. Son renvoi ne sortit pas de la surface contrôlé du genou par Lucho qui enchaîna avec une frappe de volée du droit : 1-1 (10).

Le Real allait avoir les affaires en main pour une bonne partie du reste du match. Mais la finition allait s’avérer manquante.

Qu’il s’agisse sur action initié par Ronaldo à gauche d’une passe pas assez appuyé coté opposé de Van der Vaart (20), qu’il s’agisse suite à un contre parti via Van der Vaart à 60 mètres du but marseillais d’une transmission mal ajustée par le portugais (29), qu’il s’agisse toujours dans ce domaine de la dernière passe d’Higuain  dans l’axe gauche  pour chercher d’une talonnade  Ronaldo (39) ou autre (43).

Dans la finition on eut cette tentative osée de Ronaldo consécutive à un contrôle du genou (23), cette tête décroisée sur corner du N°9 madrilène qui heurta le poteau avant que dans la continuité Higuain Pepe puis Ramos ne voient leurs frappes repoussées ou déviées pour ce qui allait être un nouveau corner (27), cette nouvelle tête de Ronaldo qui passa au dessus car effectuée en retombant sur un centre de Ramos alors que dans le camp marseillais via Diarra le Real avait récupéré dans les pieds marseillais la possession (40), ce choix d’Higuain qui effaça le temps d’avance dont il disposait en ne frappant pas dans la foulée de la réception du ballon pour finalement permettre l’intervention de Bonnart sur une tentative de dribble intérieur (41), cette frappe à coté du droit de Marcelo (gaucher de formation) alors que le brésilien avait été servi d’une talonnade par un Ronaldo vers le but avant de poursuivre en éliminant en vivacité Diawara mais en s’embarquant vers son mauvais pied pour face à Mandanda le résultat que l’on connait (46).

Marseille dans tout ce laps de temps n’avait pas menacé un adversaire qui ne fut pas économe en fautes (14 contre 6 dans cette première période) mais soigneusement faites loin du but. Signalons cette transmission qui devint une passe dans l’espace pour Brandao car Pepe avait manqué son interception : derrière lui cependant Albiol, pas le plus rapide des madrilènes, faisait le boulot et contrait le brésilien (39).

Juste avant la mi-temps Ronaldo face à Lucho dribblait extérieur dans l’axe gauche. L’argentin était pris et stoppait irrégulièrement son vis à vis. Ronaldo tirait directement dans un angle fermé (il marqua un but semblable avec Manchester contre le Sporting Lisbonne en 2007 :Cf résumé) mais c’était trop axial et Mandanda détournait des poings (47).

Bilan Groupe B

9 dĂ©cembre 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 6ème journĂ©e

Pour se qualifier Moscou devait obtenir un meilleur rĂ©sultat que Wolsbourg avec qui les joueurs russes Ă©taient Ă  Ă©galitĂ© de point mais devancĂ© au bilan des confrontations directes (victoire 2-1 du CSKA en russie, victoire 3-1 du champion d’Allemagne Ă  Wolfsbourg).

Moscou s’imposa Ă  Besiktas, qui ne pouvait plus espĂ©rer que l’UEFA lors de cette dernière journĂ©e, sur le score de 2 Ă  1.  Krasic ouvrit le score pour les visiteurs (41) et quand l’Ă©quipe turque Ă©galisa (via Bobo, 86) le rĂ©sultat de l’autre match(Manchester menait alors 2-1)  signifiait qu’ils Ă©taient toujours qualifiĂ©s pour les 8èmes. Un dernier but (par Aldonin 95) scellait l’affaire d’autant plus qu’Ă  Wolfsbourg, Manchester via Owen avait portĂ© le score Ă  3-1.

manchester352Manchester United s’aligna, la faute aux blessures et maladies1 avec un seul dĂ©fenseur de mĂ©tier en Patrice Evra. Sir Alex Ferguson fit le choix d’un 352 avec comme dĂ©fenseur centraux de « droite » Ă  « gauche » Fletcher, Carrick et Evra. Dans les couloirs Park et Nani officièrent. En pointe Owen joua dĂ©crochĂ© du jeune Welbeck.

Le champion d’Allemagne, comme au match aller se montra prudent, conscient, hypothèse, du danger qu’il y aurait Ă  se dĂ©couvrir mĂŞme face Ă  une Ă©quipe assez Ă©loignĂ© du meilleur 11 de Manchester United.

Ils eurent pourtant les premières opportunitĂ© mais Hasebe stoppĂ© irrĂ©gulièrement dans la surface n’obtint pas de penalty mais un corner alors que Carrick n’avait pas touchĂ© le ballon, puis Barzagli puis Misimovic (sur un corner) mettaient leur reprise de la tĂŞte au dessus des buts de Kuszczak.

Manchester rĂ©pondit via Welbeck, servi par Anderson d’une passe croisĂ©e, mais pour la seconde fois Ă  ce stade il Ă©tait hors jeu ce qui invalida le but qu’il avait inscrit d’un plat du pied droit.

Kuszczak détournait un centre rentrant de la gauche de Misimovic.

Plus avant Owen lançait Welbeck dans l’espace mais Benaglio sortait hors de sa surface pour Ă©carter le danger. Son renvoi Ă©chut Ă  Nani qui tira directement au but Ă  50 mètres des cages adverses environ. Mais il ne trouvait pas le cadre.

Hasebe tentait sa chance de loin: Kuszczak dĂ©tournait au dessus de son but. Finalement c’est Manchester qui ouvrait la marque: Fletcher donnait Ă  Scholes dos au but lequel prolongea pour Owen d’une talonnade. Son compatriote lui rendit Ă  une touche. Scholes cette fois face au jeu alertait cotĂ© gauche Nani, qui rentra vers l’axe du terrain et centra rentrant du droit. Owen dĂ©croisait sa tĂŞte dans les 6 mètres: 0-1 (44).

Un peu plus de 10 minutes après la pause, Dzeko égalisait pour Wolfsbourg. Schäfer via un 1-2 se trouva en bonne position pour centrer: Dzeko de près reprenait de la tête: 1-1 (56).

Wolfsbourg avec ce nul n’Ă©tait pas qualifiĂ© puisque Moscou menait toujours dans l’autre rencontre. Ils allaient avoir plus actions pour passer devant: Deux fois ils firent le choix, via Grafite puis Dzeko, d’une frappe vers le premier poteau. Chaque fois Kuszczak ne déçut pas.

Obertan, entré pour Nani était servi par Evra. Il éliminait deux joueurs de Wolfsbourg dans la surface allemande puis servait Owen en retrait seul au second poteau qui marquait du droit sans opposition dans les 6 mètres: 1-2 (83).

L’attaquant anglais signait donc un triplĂ© en fin de match. Fletcher initia le contre (Riether venait de manquer le 2-2), donna Ă  Welbeck qui lança Owen dans la profondeur. Le ballon d’or 2001 eut l’intelligence de ne pas passer dans le camp adverse alors qu’il attendait le service de son Ă©quipier.

Groupe B RĂ©sultats et Classement
Wolfsbourg
1-3
Manchester
Besiktas
1-2
Moscou
Classement J V N D BP BC Pts
Manchester 6 4 1 4 10 6 13
Moscou 6 3 1 2 10 10 10
Wolfsbourg 6 2 1 3 9 8 7
Besiktas 6 1 1 4 3 8 4
Résultats des matchs précédents: ICI

De telle façon que servi dans ces conditions il ne pouvait être hors-jeu. Il nous faisait ensuite apprécier sa vitesse balle au pied (il résista au retour des défenseurs, Josue et Barzagli) et enfin ses qualités de finisseurs avec ce ballon piquée au dessus de Benaglio: 1-3 (91)

Manchester s’assurait avec ce rĂ©sultat de la première place du groupe (qui aurait pu ĂŞtre remise en cause avec une victoire de Wolfsbourg sur le score de 1-0 par exemple) et Moscou les rejoignait en 8èmes de finale.

Cela ne changera pas, l’uefa l’a prĂ©cisĂ© au besoin, en dĂ©pit du fait que le matin de cette 6ème journĂ©e, deux joueurs russes(Sergei Ignashevich and Aleksei Berezutsky) furent suspendus pour prise de produit non interdit mais dont il faut rĂ©fĂ©rer la prise Ă  l’uefa.
.
.

  1. Vidic, Ferdinand, Fabio, Rafael, Brown, O’Shea, Evans, Neville

Page Suivante »