tactiques

30 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Tactique

coupe d’europe football

30 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Coupe d'Europe

football italie

30 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Italie

VĂ©nus trop forte pour Radwanska

30 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Wimbledon

wimbledonVenus Williams s’est imposée en 2 sets 6-1 6-2 face à la polonaise Agnieszka Radwanska. Cette dernière a tout tenté mais le déficit de puissance qu’elle accuse se révéla être un gouffre impossible à combler.

Elle tenta bien l’impossible dans le set 2 mais une fois passée les quelques fautes de Vénus Williams le rouleau-compresseur reprit sa marche indépendamment (et plutôt le contraire nous y viendront) des modifications apportées par la polonaise.

Qui devra progresser physiquement, mais aussi au service (1ère qui ressemblait à une seconde à 150 de moyenne) si elle veut davantage rivaliser. On ne peut être acculée en permanence et s’en sortir. Ce match dont suit la « retranscription » et l’analyse set par set ne fit pas exception :

Set 1 :

Venus Williams écrase son adversaire en puissance dans ce premier set : un différentiel que seul le tennis féminin peut nous offrir.

L’américaine ne concéda que deux points sur son service de tout le set et encore ce fut suite à une balle let qui se transforma en amorti à 4-0 30-0 et une faute directe en coup droit à 5-1.

Son service fut un lancement idéal de son jeu offensif : Radwanska eut beaucoup de peine à contrôler les services adverses et quand elle parvenait à les retourner (ce qui n’était pas garanti voir ce service gagnant à 30-0 dans le premier jeu, ces deux aces au premier et dernier point du jeu 5, service gagnant à 0-15 puis deux aces à 30-15 et 40-15 dans le dernier jeu du set) s’exposait à des seconds coups de raquette tout aussi percutant ( point 1 et 4 du jeu 1, point 2 et 4 du jeu 3, à 15-0 et 30-15 au jeu 5).

Quand Radwanska servait c’était moins rapide dans la finition des points mais non moins à son avantage.
Encore moins rapide c’est exclure les retours gagnants et les fautes rapides de son adversaire ou parce qu’elle voulait en mettre plus dans ses deuxièmes coups pour ne pas être sur la défensive sur les coups qui auraient puis suivre.

Le premier break fut d’ailleurs concédé dans l’esprit développé ci dessus :

A 40-40 Radwanska servait une première, plutôt une première seconde, à 143 du genre des secondes qu’elle avait plus tôt fait avec « succès » : sauf que cette fois Vénus Williams était en position pour retourner une première et le temps supplémentaire elle l’utilisa pour effectuer un coup droit croisé qui fit la différence l’autorisant à finir le point sur son second coup de raquette.

Cette balle de break, la 4ème du jeu était la bonne : Radwanska servait au T et faisait la faute sur son second coup de raquette : un coup droit décroisé trop long : 2-0.

La polonaise fut breakée une seconde fois à 3-0 via un passing, un retour gagnant, un rally où sur la défensive et dominé elle craqua en revers, et un retour gagnant en coup droit sur retour de première. 4-0.

Il n’y eut plus d’autres break, Venus Williams commettant 4 fautes dans le seul jeu remporté par la polonaise dans ce set remporté par la tenante du titre sur le score de 6-1 en 27 minutes.

Set 2 :

Dans ce second set, Radwanska tenta tout:

balle prise plus tôt au retour avec des retours bloqués, slice à l’échange pour se donner du temps et tenter de gêner Williams, défense décidée, utilisation de l’amorti et volonté d’aller de l’avant.

Dans ce dernier secteur elle se donnait peu de chance car comment espérer monter dans de bonnes conditions quand on est dominé du fond de court et cela dés les premières frappes de balles.

De tous les secteurs essayés pour faire face, ce fut le moins convaincant (passé en 2 temps à 15-0 dans le jeu 1 par exemple, à 40-40 dans le jeu 5) .

Les autres le furent un peu plus mais pas pour offrir une réelle résistance, plus un baroud d’honneur.

Quantitivativement, il dura deux jeux, le temps pour VĂ©nus Williams de faire :
3 fautes dans le jeu 1 :

La première à l’échange en revers (15-0)
La deuxième toujours en revers sur un rally (30-0)
La troisième à 40-15 l’américaine expédiant une volée de coup droit lifté dans le filet.

4 dans le jeu 2 sur son service :
La première en coup droit alors que par sa défense longue au centre Radwanska l’avait forcé à jouer un coup de plus sur lequel elle frappa sans s’ajuster (0-15).
La deuxième en revers alors que Radwanska avait retourné long avant d’attaquer décroisé avec son coup droit.
La troisième en frappant sans ajustement alors que la polonaise avait opté pour un retour bloqué.
La 4ème fut une double faute.

Radwanska menait 2-0. Vénus Williams aligna alors 6 jeux d’affilées pour gagner cette rencontre :

Sur une seconde à 130 Williams effectua un retour revers le long de la ligne avant de gagner le point dans le contre-pied : 0-15. Une faute directe ramena le score à 15-15. Radwanska enchaîna alors service et amorti mais Vénus y était et frappait un revers gagnant que la polonaise sur la trajectoire ne put contrôler en volée basse réflexe. 15-30. Une double faute faisait passer le score à 15-40. Radwanska défendait en slice mais Williams finissait avec une volé de coup droit lifté gagnante. 2-1

Le jeu suivant Ă©tait une bonne illustration de la tactique de la polonaise dans cette seconde manche :

Amorti puis passing : 0-15. Une montée à contre temps mais dans de mauvaises conditions : elle était passé d’un long de ligne. A 30-15 elle tentait de sortir d’un échange dans la diagonale mais n’arrivait pas à contrôler la puissance de la balle adverse : son revers terminait dans le couloir :40-15. Elle défendait sur le point suivant mais Vénus Williams matérialisait l’avantage procuré par son service par une montée sur son deuxième coup de raquette : le passing de Radwanska termina dans le filet. 2-2.

Statistiques du Match
V.Williams A.Radwanska
% de 1er service 66 % 70 %
Aces 5 0
Double fautes 1 2
Fautes non provoquées 18 12
Pts gagnés sur 1er service 80 % 43 %
Pts gagnés sur 2d service 62 % 47 %
Coups gagnants (dont service) 29 6
Pts gagnés sur service adverse 56 % 26 %
Balle(s) de break convertie (s) 5/12 (42 %) 1/1 (100%)
Approche vers le filet (% de réussite) 78 % (21/27) 33 % (5/15)
Total de points gagnés 60 35
Service le plus rapide 196 km/h 167 km/h
Vitesse moyenne du 1er service 177 km/h 150 km/h
Vitesse moyenne du 2d service 134 km/h 124 km/h
Source : wimbledon.org

Dans le jeu suivant Radwanska se détacha à 30-0 (via notamment un enchaînement amorti lob) puis 40-15(via une échange gagné dans la diagonale des revers) mais alors sa résistance (défense en slice plus lob puis passing) n’eut pas raison de l’américaine son dernier coup échouant dans le filet. À 40-30 Williams répondait un amorti par un contre amorti : 40-40. La troisième balle de break fut la bonne pour la numéro 3 mondiale qui termina ce jeu par deux points gagnés avec son adversaire au filet : 3-2.

À 4-2 Williams breaka de nouveau : en passant son adversaire au filet (0-15 puis 15-30), en la contrant sur son second coup de raquette (0-30) et finalement en réalisant un coup droit décroisé gagnant alors que Radwanska avait pris la balle précédente en ½ volée du fond mais sans jouer assez long pour éviter la punition mentionnée. Vénus Williams l’emportait 6-2 en 41 minutes dans ce set 2 délivrant pour finir un coup droit croisé gagnant sur un retour bloqué de son adversaire.

Au prochain tour elle affrontera la russe Dinara Safina qui pourrait bien passer un autre moment douloureux en grand chelem cette saison après ses lourdes défaites en finale à l’open d’Australie (article) et à Roland Garros (article).

8ème de finale

29 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Wimbledon

Vous pouvez consulter ici les rĂ©sultats masculins des 8èmes de finale du tournoi de tennis de Wimbledon, Ă©dition 2009. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de tableau. Wimbledon est le troisième des 4 grands chelems de l’annĂ©e (ont prĂ©cĂ©dĂ© l’Open d’Australie et Roland Garros et suivra l’Us Open).

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Leyton Hewitt 4 2 6 6 6
v Leyton Hewitt
Radek Stepanek (23) 6 6 1 2 2
Tomas Berdych (20) 6 (4) 4 3 Andy Roddick
v
Andy Roddick (6) 7 6 6
Andy Murray (3) 2 6 6 5 6
v Andy Murray
Stanislas Wawrinka (19) 6 3 3 7 3
Juan Carlos Ferrero 7 6 6 Juan Carlos Ferrero
v
Gilles Simon (8) 6 (4) 3 2
Igor Andreev (29) 6 (8) 4 4
v Tommy Haas
Tommy Haas (24) 7 6 6
Dudi Sela 2 4 1 Novak Djokovic
v
Novak Djokovic (4) 6 6 6
Fernando Verdasco (7) 6 (5) 7 3 6 (9)
v Ivo Karlovic
Ivo Karlovic (22) 7 6 (4) 6 7
Robin Soderling (13) 4 6(5) 6(5) Roger Federer
v                                     Article
Roger Federer (2) 6 7 7

quart de finale

29 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, wimbledon

Vous pouvez consulter ici les rĂ©sultats fĂ©minins des 1/4 de finales de l’Ă©dition 2009 des internationaux de tennis de Wimbledon. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de celui-ci. Wimbledon est le 3ème grand chelem de l’annĂ©e (suivra l’Us Open alors que l’open d’Australie et Roland Garros ont prĂ©cĂ©dĂ©). Le match entre V.Williams et A.Radwanska a fait l’objet d’un article: Ă  lire ICI.

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Dinara Safina (1) 6(5) 6 6
v Dinara Safina
Sabine Lisicki 7 4 1
Venus Williams (3) 6 6 Venus Williams
v
Agnieszka Radwanska (11) 1 2
Francesca Schiavone 2 2
v Elena Dementieva
Elena Dementieva (4) 6 6
Victoria Azarenka (8) 2 3 Serena Williams
v
Serena Williams (2) 6 6

Safina sur le fil (vs Mauresmo)

29 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Wimbledon

Dinara Safina s’est qualifiée pour les ¼ de finale en disposant en 3 sets (4-6 6-3 6-4) de la française Amélie Mauresmo. Longtemps malmenée la russe s’est sur le fil imposée au dépens d’une française dont le jeu manqua peut-être d’un peu de variété et de constance.

wimbledonEn quoi a consisté son approche ? Rien que de très logique avec Safina et sa longue préparation en coup droit : une volonté de la faire déplacer vers ce coup à l’échange, une orientation vers ce coup avec son service, et l’utilisation du slice que ce soit vers le coté revers ou coup droit.

Après un début difficile la française en prenant moins de risques revint dans la partie pour même mené d’un break dans le deuxième set.

Mais elle redonna quelques points (le signe d’un début d’usure ? ou/et la contre-partie logique d’une longue période sans en commettre) et Safina en fut relancée pour finalement remporter ce deuxième set qui fut interrompu à 4-1 pour la russe par la pluie ce qui fit que la fin de journée [pourtant ensoleillée mais quand la décision est prise elle l’est pour le compte, ce qui inclut le ou les match(s) suivant(s), c’est ce qui avait été annoncée] se déroula en condition indoor.

Le début de troisième manche fut à l’avantage de la française du moins ce que l’on en vit car Wimbledon est peut-être « the place to be » (selon Stéphane Etcheverry voir l’article sur Soderling vs Federer) on n’en lança pas moins le journal (présenté par Emilie Besse) alors que l’action était en cours. Au retour à l’antenne le score était de 4-3 sans break pour la française : elle eut des opportunités de 5-3 mais la russe s’était adaptée depuis le temps et parvenait à faire front. Finalement c’est elle qui prenait l’engagement adverse et l’emportait 6-4 en gagnant 6 des 7 derniers jeux disputés. Abordons maintenant plus en détail cette rencontre que ce soit sur le plan factuel et tactique.

Set 1 :

Ce premier set est remporté en 39 minutes par Mauresmo. Un set à deux faces :

La première vit la française commettre des erreurs, deux par exemple en fin de jeu 1 (les deux revers recouvert), 3 pour donner le break dans le jeu 2 dont une faute en revers sur son second coup de raquette (15-30) une volée de revers qui lui échappa (15-40) puis (à 30-40) une volée de coup droit qui finit sa course dans le couloir. Safina menait 2-0.

La russe confirma ce break et la française effectuait toujours des fautes à ce moment : une en slice, une autre toujours en revers mais un joué relevé et Safina menait 40-0. Une dernière faute à 40-30 (toujours en revers) donnait ce 3ème jeu à la numéro 1 mondiale.

Mauresmo aligna alors, seconde face, 5 jeux d’affilé :Comment ?

En martyrisant Safina de slices, de coups joués vers son coup droit et en défendant son terrain :

Dans le jeu 4 elle fit ainsi deux services gagnants vers le coup droit de son adversaire,(premier et dernier point) gagna un point en défense en sortant de la diagonale des coups droit pour jouer gagnant dans le long de ligne.

Dans le jeu 5, celui du débreak, elle prit le filet sur seconde adverse forçant son adversaire à un passing de coup droit : qui termina dans le filet (0-15) Un autre point gagné en orientant coté coup droit (0-30)

Plus avant elle sliçait puis orientait la russe vers son coup droit avant de jouer dans le replacement de Safina : 15-40. A 40-40 deux fautes de Safina en revers puis coup droit sur un retour en slice permettaient à Mauresmo de revenir à 3-2.

A 3-3 Mauresmo breaka de nouveau : Safina commençait à peiner dans les grandes largeurs avec son service : une double faute (15-15), une seconde et Mauresmo pouvait sliçait vers son revers : elle faisait la faute :15-30.

Safina sur le point suivant servait une autre seconde, ses coups n’étaient ensuite pas assez profond de telle sorte qu’elle ne put éviter un slice nocif ou un contre : elle perdait le point :15-40. Mauresmo commettait alors une faute grossière sur une seconde à 125 mais Safina lui rendait la politesse avec une seconde double faute dans ce jeu. 4-3.

Ce break, Mauresmo le confirma pour mener 5-3 (4 points gagnés en servant le coup droit adverse) puis remporter le set 6-4.

Set 2 :

Ce set “démarra” on ne peut plus mal pour Safina: une faute directe en coup droit sur un retour en slice (15-15), une double faute (15-30), une défense en slices de Mauresmo donnait une nouvelle faute en coup droit (15-40), un service vers le revers et Safina tentait un contre-slice de revers qui finissait dans le couloir : Break Mauresmo et 1-0.

Mauresmo mena ensuite 40-0 mais effectua alors 4 fautes directes 2 en coup droit et 2 en revers cela contribua Ă  voir Safina revenir Ă  hauteur.

Mauresmo ne sembla pas accuser le coup immédiatement mais alors que les fautes de Safina lui permettaient de gagner les jeux, elle ne lui permettaient plus maintenant que de repousser l’échéance de les perdre. Ainsi ces 6 fautes qui nous amenèrent à une 3ème égalité dans le jeu 3.

Et mine de rien ces échanges passés à faire jouer le coup de plus à Safina n’étaient pas neutres physiquement : sur l’avant dernier point de ce jeu, elle passait d’ailleurs de la défense au contre mais manquait une fois le point rééquilibré son revers qui s’avéra trop long : Avantage Safina qui passait devant d’un ace : 2-1.

Mauresmo qui commença à jouer plus court, ses coups étaient moins contraignant et Safina pouvait attaquer avec plus de sécurité : Mauresmo craquait en revers sur un échange dominé par Safina : 0-15. Sa seconde était trop tendre : un coup droit décroisé gagnant faisait passer le score à 0-30. Elle effectuait ensuite une double faute :0-40. Pas de première sur le dernier point du jeu où elle était aussi dominée, Safina finissant d’une volée de coup droit lifté croisée. 3-1.

Safina confirma ce break : menée 15-30 dans le jeu suivant, elle domina un échange où le slice de Mauresmo manqua de longueur :
Safina gagnait le point d’un coup droit long de ligne gagnant : 30-30.
Idem sur le point suivant la russe avait plus de temps pour effectuer ses frappes et la française faisait du droite gauche en défense : Safina finissait près du filet avec un coup droit gagnant. Un service au T vers le coup droit de Mauresmo et la numéro 1 mondial menait 4-1.

Moment ou la partie fut interrompue pour cause d’averse. Après un moment, il fut décidé de mettre le toit et la partie reprit en condition indoor.

Les deux joueurs conservèrent leurs engagements, Safina plus facilement que Mauresmo dans la mesure où elle ne concéda qu’un point en deux jeux de service alors que Mauresmo dut en passer par égalité pour remporter les siens. 6-3 en 46 minutes pour Safina.

Set 3 :

Mauresmo mena rapidement 1-0 (via un jeu blanc) mais dut plus aux fautes de Safina sur slice (à 15-0, puis 40-15 puis 40-30) de se retrouver à 40-40 qu’à sa défense (point perdu à 15-15) ou à son initiative (passé sur un retour volée à 30-15).

Plus avant, 3 égalités plus tard, Safina faisait une faute en revers un un slice de revers au retour et Mauresmo bénéficiait de sa seconde balle de break du jeu :Seconde balle de service pour Safina et Mauresmo fixait dans la diagonale pour ouvrir coté opposé et attaquer vers le revers de la russe pour finir en smash. 2-0.

Canal lançait alors son journal. L’occasion pour nous d’une recherche sur les chaînes du satellite et de délivrer une information : la chaîne DSF (canal 415) retransmet Wimbledon. Quand on le découvrit on en était à 3-3 30-0 Quand Canal reprit l’antenne on était à 4-3 15-0 pour Safina.

Safina qui allait chercher de façon très nette le coup droit de Mauresmo et ce n’était pas si bête tant la française peut faillir de ce coté et slice aussi moins bien qu’en revers : c’est ce qu’elle faisait à 15-0 pour ensuite attaquer mais Mauresmo défendait le smash de la russe et passait cette dernière via un passing dans les pieds gagnants. 15-15.

La française enchaînait comme au meilleur de la première manche coups slicés et relevés : finalement Safina était prise en coup droit : 15-30. Une double faute et nous étions à 15-40.

Mauresmo défendait sur le point suivant mais Safin concluait d’un revers gagnant : 30-40. Un service vers le coup droit puis une attaque de coup droit vers le coup droit conclu sur le coup d’après d’un coup droit vers le replacement de la française et Safina revenait à 40-40.

Statistiques du Match
Safina Mauresmo
% de 1er service 62 % 63 %
Aces 5 4
Double fautes 5 2
Fautes non provoquées 33 32
Pts gagnés sur 1er service 67 % 61 %
Pts gagnés sur 2d service 49 % 52 %
Coups gagnants (dont service) 31 26
Pts gagnés sur service adverse 42 % 40 %
Balle(s) de break convertie (s) 5/7 (71 %) 4/11 (36%)
Approche vers le filet (% de réussite) 70 % (14/20) 57 % (13/23)
Total de points gagnés 95 86
Service le plus rapide 171 km/h 183 km/h
Vitesse moyenne du 1er service 154 km/h 163 km/h
Vitesse moyenne du 2d service 140 km/h 145 km/h
Source : wimbledon.org

Plus avant, Mauresmo manquait deux slices au retour de service : Safina revenait Ă  4-4.

Mauresmo commettait 3 fautes dans le jeu suivant :on pouvait même dire sur cette fin de match qu’elle était prise à son propre jeu : un slice dans le filet : 0-15

À 15-15 elle sliçait mais Safina lui rendait la pareille : c’était à son tour de ne pas se monter capable de le relever : 15-30.

Elle ne contrĂ´lait pas son slice : 15-40.

À 30-40 Safina frappait des balles très liftées avec beaucoup de sécurité : Mauresmo était repoussée et débordée : elle finissait par craquer : 5-4.

2 services vers le coup droit se traduisait par deux fautes en slices : Safina Ă©tait Ă  deux points du match :une variation avec un service vers le revers et Safina menait 40-0.

À 40-15 Mauresmo retournait en slice puis allait dans la diagonale coup droit mais c’est elle qui cédait : 6-4 en 44 minutes pour Safina qui rencontrera en ¼ l’allemande Sabine Lisicki.

Soderling décoit encore

29 juin 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Wimbledon

wimbledonRoger Federer s’est qualifié pour les ¼ de finale de ce Wimbledon 2009 en se défaisant en 3 sets 6-4 7-6 (5) 7-6(5) du suédois Robin Soderling.

Comment dire que cette victoire récompense un joueur complet dans la mesure où il est difficile de se faire une idée du jeu d’attaque d’un joueur qui est allé 11 fois au filet (pour 6 points gagnés) en 36 jeux disputés. Toujours est il qu’en défense Federer a fait ce qu’il fallait quand ce n’était pas Soderling qui se faisait lui-même Hara-Kiri.

Set 1 :

Le peu que l’on vit de ce set fut particulièrement significatif. Pourquoi le peu que l’on vit ? Parce que Stéphane Etcheverry a eu beau dire que Wimbledon était « the place to be » Canal n’en prit pas moins l’antenne à 14h18 pour ne nous montrer qu’un point et nous annoncer qu’on allait assister à « la grande course». Quand la retransmission démarra vraiment, nous étions à 4-3 40-0 service Federer.
Qui servit un ace pour Ă©galiser Ă  4-4.

Ce jeu 8 fut celui du break et Soderling qui n’avait jusque là perdu que 3 points en 4 jeux de service fut d’une part en « panne » de 1ère et d’autre part commit des fautes grossières. Federer de son coté serra le jeu, et en défenseur digne de cette appellation laissa l’initiative à son adversaire :

Ainsi, une seconde pour Soderling et à l’échange une faute directe en revers : 0-15. A 15-15 il expédia un coup droit hors des limites du court alors que Federer avait opté ô variation pour un retour en slice sur un service extérieur : 15-30. Une seconde balle de service, un slice à l’échange et Soderling faisait la faute en coup droit décroisé : 15-40. Il sauva cette balle de break mais commit ensuite une double faute pour s’exposer à une autre balle balle de break. Qu’il sauva en prenant l’initiative, Federer défendant en slice et en lift : sa volée décroisée de revers fut gagnante.

Revenu pour la seconde fois Ă  40-40, il faisait deux nouvelles fautes sur des slices. Cette fois Federer menait 5-4.

Il confirma ce break avec deux services gagnants (dont un ace) et deux nouvelles fautes de Soderling, en coup droit puis revers:6-4 en 33 minutes.

Set 2 :

Ce début de set fut dans la droite ligne du premier set :

A savoir un Soderling faisant des fautes et des fautes Ă  des moments clefs : Il faut dire que Federer Ă©tait venue avec une tactique assez simple : outre ses slices, il cherchait Ă  faire jouer Soderling en coup droit : Pourquoi ?

Parce que ce coup est le coup fort du suédois mais qu’il a une préparation longue qui le désavantage quand on joue vite dessus (par exemple au service) ou quand on le déplace vers ce coup.

Mais cela n’excuse pas tout et certainement pas cette faute à 1-0 15-30 en sa faveur dans le jeu 2 : Federer servit vers le T et joua ensuite un coup droit coté revers : Soderling sur une balle moyenne fit la faute. Il était ensuite pris sur un déplacement vers son coup droit (40-30) puis fit à l’échange une faute en revers alors que Federer avait d’abord servi vers son coup droit.

Ces deux premiers jeux mis à part, Soderling et Federer ne concédèrent que 7 points sur leurs services (3 coté Soderling et 4 coté Federer).

[Il nous faut cependant signaler qu’à 5-4 0-15 puis 15-15 Soderling effectua des erreurs grossières. Et à qu’à 5-5 Federer « manqua » 2 passings à 40-15 puis 40-30]

C’est donc logiquement que nous nous retrouvâmes à être les témoins d’un jeu décisif :

Le principal élément c’est que Federer s’illustra de nouveau en défense car il laissait (ndlr) toujours l’initiative : ainsi alors qu’il avait servi une seconde et que Soderling avait retourné long, il défendit son terrain, son slice rebondit juste après le filet et Soderling mit son coup droit dans le couloir (1-1). Sur une autre seconde, il était agressé mais le suisse défendit alors en ½ volée de coup droit puis de revers ce qui se traduisit par un passing gagnant (2-1) pour lui.

À 2-2 il défendit de nouveau, retournant en slice une seconde de Soderling mais ce dernier faisait le point malgré tout à la volée alors qu’il avait attaqué le coup droit du suisse. (3-2).
Le break, Federer le faisait Ă  la sortie de deux services gagnants (vers le coup droit de Soderling).
À 4-3 en sa faveur, il faisait sur seconde un slice qui échoua dans le carré mais Soderling se montra incapable de le relever avec son revers : 5-3.
À 5-4 Federer le suédois prenait sa chance dés le retour de seconde, le N°2 mondial explosant en coup droit in fine. Un service gagnant vers le coup droit lui offrait une balle de set.
Il enchaînait alors slice et coup relevé en lift : Soderling effectuait la faute grossière de trop en coup droit décroisé : 7-6(5) en 43 minutes pour Federer .

Set 3 :

Cet est remporté au jeu décisif par Federer.

Le suisse fut le premier à disposer d’une opportunité de break à 1-0 en sa faveur :

Soderling ne sert que deux première dans ce jeu dont une à 15-15 qui lui permit via un enchaînement service extérieur coup suivant joué coté opposé de mener 30-15. Mais dans ce jeu il sortit une approche en slice sur un slice de Federer (15-15), fut puni d’une seconde vers le coup droit du suisse d’un retour gagnant (30-30) avant de faire une faute en coup droit alors que le suisse avait défendu en slice puis en balle liftée (30-40).
Cette balle de break « il » l’écarta au filet en montant sur un slice de Federer via un coup droit décroisé. Le N°2 mondial mit son passing croisé dans le couloir. Sa seconde première lui donna une balle de jeu qu’il convertit Federer mettant dans le filet son slice sur seconde adverse. 1-1.

Passé cette alerte les jeux furent gagnés « aisément » par les serveurs jusque 4-4 :

Soderling se détacha en prenant l’initiative dés le retour (0-15), en punissant la montée en chaussette de Federer d’un passing de revers (0-30). Mais à 15-30 (Federer avait auparavant servi gagnant vers le coup droit de Soderling), le suédois eut une seconde à exploiter mais faillit en coup droit.

Il se reprenait à 30-30 et cette fois son retour de coup droit était gagnant. Mais à 30-40 il effectua en revers une faute grossière alors que Federer avait servi une seconde extérieur et kické (=lifté) donc haute mais pas tant que ça pour un gabarit comme le sien.

Il se reprenait sur le point suivant et son retour de seconde en revers faisait la différence et lui permettait de conclure en 2 temps. Mais d’un service vers le coup droit adverse Federer revenait à hauteur. Federer était de nouveau en panne de première mais Soderling n’en tirait pas parti et faisait la faute en coup droit. Finalement Federer concluait pour mener 5-4.

Le match se termina sur un jeu décisif :

Statistiques du Match
Soderling Federer
% de 1er service 56 % 67 %
Aces 16 23
Double fautes 3 0
Fautes non provoquées 25 8
Pts gagnés sur 1er service 91 % 88 %
Pts gagnés sur 2d service 60 % 62 %
Coups gagnants ( dont service) 38 34
Pts gagnés sur service adverse 21 % 22 %
Balle(s) de break convertie(s) 0/2 (0 %) 1/4 (25%)
Approche vers le filet (% de réussite) 68 % (23/34) 55 % (6/11)
Total de points gagnés 97 103
Service le plus rapide 224 km/h 209 km/h
Vitesse moyenne du 1er service 200 km/h 187 km/h
Vitesse moyenne du 2d service 174 km/h 153 km/h
Source : wimbledon.org

Federer le démarra au service : il était agressé mais tirait un passing :1-0.
Le premier à prendre le service adverse fut Soderling, Federer faisant la faute alors qu’il n’avait pas reculé pour jouer son second coup de raquette : 3-2.
Mais il récupérait ce point en bénéficiant d’une faute de son adversaire sur un retour qui n’avait pourtant pas franchi le couloir : 3-3. On allait plus avant dans ce jeu décisif assister à un autre échange de mini-break :

Soderling retournait de façon profonde: Federer défendait en ½ volée mais ce n’était pas suffisamment long et Soderling finissait avec un coup droit décroisé : 5-4.
Le suédois tournait sur le point suivant son revers pour jouer après le service un coup droit long de ligne mais celui-ci n’était pas décisif et le contre croisé de Federer mettait le finaliste de Roland Garros à plusieurs mètres de la balle :5-5.

La coupe n’était pas encore pleine de fautes pour Soderling : une double faute offrait une balle de match au suisse qui concluait d’un service extérieur gagnant : 7-6 (5) en 43 minutes.

Le suisse affrontera pour une place en demi finale le croate Ivo Karlovic vainqueur en quatre manches 7-6(5) 6-7(4) 6-3 7-6(9) de l’espagnol Fernando Verdasco

Page Suivante »