8ème de finale

31 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Roland Garros

Vous pouvez consulter ici les résultats des 8èmes de finales féminins de l’open de Roland Garros 2009 de tennis. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de celui-ci. Roland Garros est le 2ème grand chelem de l’année (suivront Wimbledon et l’Us Open alors que l’open d’Australie a lancé la saison).

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Dinara Safina (1) 6 6
v Dinara Safina
Aravane RezaĂŻ 1 0
Victoria Azarenka (9) 6 6 Victoria Azarenka
v
Anna Ivanovic (8) 2 3
Agnes Szavay (29) 2 4
v Dominika Cibulkova
Dominika Cibulkova (20) 6 6
Maria Sharapova 6 0 6 Maria Sharapova
v
Na Li (25) 4 0 4
Jelena Jankovic (5) 6 0 7
v Sorana Cirstea
Sorana Cirstea 3 6 9
Virginie Razzano 1 2 Samantha Stosur
v
Samantha Stosur (30) 6 6
Svetlana Kuznetsova (7) 6 1 6
v Svetlana Kuznetsova
Agnieszka Radwanska (12) 4 6 1
Aleksandra Wozniak (24) 1 2 Serena Williams
v
Serena Williams (2) 6 6

Chelsea remporte la FA Cup 2009

31 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Coupes

Chelsea a remporté la coupe d’Angleterre au dépens d’Everton, une victoire 2 buts à 1 acquise dans des conditions exigeantes car il fit 41° Celsius à un moment de la première période et non 41° Fahrenheit comme l’a affirmé l’incroyable nul Kader Boudaoud.

Nul car il y a pire que de ne pas savoir : C’est faire croire qu’on sait alors que c’est le contraire : en effet Kader Boudaoud n’a pas sorti comme ça qu’il faisait 41° fahrenheit : il a dit attendre la faute de Gravelaine sur ce point pour faire une clarification alors qu’on avait déjà vu ce thermomètre une fois et que depuis les plans des caméras anglaises sur les supporters se protégeant du soleil se faisaient plus nombreux. Or et il faut le dire, il y a une sacrée différence entre 41° Celsius et 41° fahrenheit. Car 41° fahrenheit cela fait 5° Celsius : si Kader Boudaoud avait su cela il ne se serait pas mis ainsi dans le trou.

Et incroyable nul car on attend plus, bien plus d’un journaliste du service public. Mais revenons au match, même si l’information sur ce point devait être faite.

chelseaevertonOn ne mit pas longtemps à entrer dans le vif du sujet : Everton joua long et récupéra le second ballon pour écarter coté gauche. Baines donna alors à Pienaar (hors jeu sur cette passe) qui revenait vers son camps. Ce dernier enchaîna alors avec un centre rentrant. Mikel repoussa de la tête et au second ballon Fellaini gagna le second ballon et servit ce faisant Saha qui effectua une reprise de volée du gauche vers le premier poteau. En partie masqué, en partie pris du coté qu’il devait couvrir Cech était battu. Saha ouvrait le score après 25 secondes de jeu. 1-0.

Everton avait certainement prévu d’attendre en jouant regroupé derrière et sortant via du jeu direct et long vers Saha et Fellaini, cette ouverture du score ne pouvait que les renforcer dans cette idée.

On ne fut pas déçu :

-Jeu direct et long donc vers Saha (0 ;12 ;13 ;19 ;19 ;44) et Fellaini placé ou à coté ou en retrait de lui (4 ;6 ;10 ;11 ;18 ;26 ;29 ;31 ;34 ;42).

-Défensivement des choses intéressantes : leur replacement défensif, ou leur placement défensif vit parfois Fellaini revenir et être alors un 5ème milieu (15 ;31) parfois Saha et Fellaini se mettre dans une position sur le coté (30): pour empêcher les latéraux de Chelsea de trop s’avancer on peut le penser.

La bonne réponse de Chelsea fut de procéder par des changements de cotés (4 ;7 ;11 ;21), éventuellement avec des fixations dans l’axe au préalable, ce afin de provoquer des failles dans les nécessaires ajustements adverses quand un 442 affronte un 433. Ajoutons aussi que les ailiers de Chelsea, Malouda et Anelka, furent prompts à délaisser leur couloir, particulièrement Anelka, pour le laisser libre à l’arrière latéral.

Disons le, après ce but d’entrée les actions ne furent pas légions. (En partie parce que Chelsea manqua de constance dans la stratégie qui était en mesure de mettre à mal son adversaire et de mouvement face à une équipe replacée :20) La deuxième fut même l’égalisation.

Anelka repiqua dans l’axe pour servir Lampard qui effectua une demi-transversale vers Malouda qui centra (droite gauche via Anelka et Lampard puis retour vers le centre avec le centre de l’ancien lyonnais) pour Drogba qui devança Lescott d’une tête décroisée pour tromper sans conteste Howard. 1-1 (21).

Si les actions ne furent pas légions on peut mettre cela en partie aussi sur le fait d’interventions défensives à propos ainsi cette intervention de Cech devant Cahill sur un contre d’Everton (et une dernière passe de Saha 33) cette autre de Pienaar devant Anelka dans la surface (37) qui succéda à celle de Terry devant Saha après une passe de Cahill (35).

Mais d’un autre coté la troisième occasion de cette première période vint après un effet pervers. C’est à dire un effet qui va contre celui initialement recherché. Ainsi Essien avait voulu donner en retrait alors qu’il était aux alentours du rond central. Fellaini voulut le contrer mais cela se traduisit par une passe vers son camp et pour Malouda. Mais le français dans un angle fermé face à Howard ne trouva pas le cadre. (43).

La seconde période fut bien moins relevé. La chaleur avait-elle touché les joueurs on peut se poser la question : toujours est-il que Chelsea opta davantage encore pour une stratégie à l’économie. S’ils avaient joué long en première période (27 ;32 ;36 ;39 prouvant notamment à Everton qu’il pouvait aussi concourir aux seconds ballons,32) ce ne fut pas avec la fréquence de la seconde (45 ;49 ;58 ;61 ;65 ;70 ;82 ;86 ;88). Ce n’en fut pas moins avec les armes de la première qu’ils firent la différence.

Everton de son coté procéda à un changement stratégique sans effectuer de remplacement. Saha devint le second attaquant mais ce n’est pas Fellaini qui passa en pointe mais Cahill, le belge passant à la place de l’australien au milieu. Ce fut Cahill qui fut maintenant majoritairement cherché dans le jeu long (46, 57 deux fois, 58 ;61 ;77).

Si cette seconde période fut bien moins relevé ce fut en raison du déchet engendré par les choix stratégiques (jouer long et réussir à des avantages mais un gros inconvénient ; le déchet lié aux différentes probabilités qui se succèdent : voir cette explication1 ] extraite et reformulée d’une discussion que j’ai eu sur le forum avec 2 internautes surnommés dustylo et Mr.Fair Play : lien), ce fut aussi en raison de maladresses individuelles sans lien avec cette stratégie:

Coté Chelsea :A-Cole :55, Ballack (68), Anelka (53), Malouda (49 ;64 ;71 ;79).

Coté Everton : Pienaar (50 ;51 ;64 ;65 ;67 ;70 ;72 ;91) Jacobsen entré à la pause à la place d’Hibbert (49 ;54) Cahill (54), Saha (58).

  1. [1.Le jeu long peut consister par exemple à chercher un joueur pour qu'il dévie vers un autre et il engendre plus de déchets que de progresser par exemple par passes à 5 m.
    Pourquoi?
    Parce que différentes probabilités se succèdent:

    d'abord que le défenseur ou le gardien soit capable de faire une passe précise.
    Qui ,ensuite, réponde à l'appel de l'attaquant.
    Enfin il faut que le joueur qui concoure à la déviation anticipe correctement la déviation de l'attaquant et que celui-ci réussisse celle-ci.

    En résulte un déchet logique mais c'est la contre-partie d'une stratégie qui par ailleurs autorise en ce qu'elle peut permettre d'impliquer peu de joueurs (tout en menaçant) de garder des munitions en défense. Il n’y a aucune chance (pris dans un sens irrationnel) ici dans le fait de voir une telle stratégie fonctionner mais plutôt l'ajout de différentes qualités (exemple: défenseur qui sait faire une passe à plus de 30 mètres: attaquant avec des qualités athlétiques et de timing sans parler de l'abnégation nécessaire, entente entre les joueurs pour la coordination).

Résultats 16èmes de finale Hommes

30 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, roland garros

Vous pouvez consulter les rĂ©sultats masculins du troisième tour du tournoi de tennis de Roland Garros, Ă©dition 2009. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de tableau. Roland Garros est le deuxième des 4 grands chelems de l’annĂ©e (a prĂ©cĂ©dĂ© l’Open d’Australie et suivront Wimbledon et l’Us Open).

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Rafael Nadal (1) 6 6 6
v Rafael Nadal
Lleyton Hewitt 1 3 1
Robin Soderling (23) 6(5) 7 6 7 Robin Soderling
v
David Ferrer (14) 7 5 2 6(5)
Nikolay Davydenko (10) 6 4 6 6
v Nikolay Davydenko
Stanislas Wawrinka (17) 3 6 3 2
Nicolas Almagro (31) 2 6(4) 6(8) Fernando Verdasco
v
Fernando Verdasco (8) 6 7 7
Andy Murray (3) 7 6
v                               sur abandon Andy Murray
Janko Tipsarevic 6(3) 3
Radek Stepanek (18) 1 6(4) 3 Marin Cilic
v
Marin Cilic (13) 6 7 6
Fernando Gonzalez (12) 7 6 7
v Fernando Gonzalez
Josselin Ouanna 5 3 5
Victor Hanescu (30) 6 6 6 Victor Hanescu
v
Gilles Simon (7) 4 4 2
Juan Martin Del Potro (5) 6 7 6
v Juan Martin Del Potro
Igor Andreev (25) 4 5 4
Christophe Rochus 2 2 2 Jo-Wilfried Tsonga
v
Jo-Wilfried Tsonga (9) 6 6 6
Tommy Robredo (16) 4 7 6 6
v Tommy Robredo
Maximo Gonzalez 6 5 1 0
P. Kohlschreiber (29) 6 6 6 P. Kohlschreiber
v
Novak Djokovic (4) 4 4 4
Andy Roddick (6) 6 6 6
v Andy Roddick
Marc Gicquel 1 4 4
Jurgen Melzer (24) 2 6 3 1 Gaël Monfils
v
Gaël Monfils (11) 6 4 6 6
Tommy Haas 7 6 4 6
v Tommy Haas
Jeremy Chardy 5 3 6 4
Paul-Henri Mathieu (32) 6 1 4 4 Roger Federer (2)
v
Roger Federer (2) 4 6 6 6

16ème de finale

29 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, Roland Garros

Vous pouvez consulter ici les résultats du 3ème tour féminin de l’open de Roland Garros 2009 de tennis. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de celui-ci. Roland Garros est le 2ème grand chelem de l’année (suivront Wimbledon et l’Us Open alors que l’open d’Australie a lancé la saison).

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Dinara Safina (1) 6 6
v Dinara Safina
A. Pavlyuchenkova (27) 2 0
Aravane RezaĂŻ 7 6 Aravane RezaĂŻ
v
Michelle Larcher De Brito 6(3) 2
Victoria Azarenka (9) 5 7 6
v Victoria Azarenka
Carla Suarez Navarro (22) 7 5 2
Iveta Benesova (32) 0 2 Anna Ivanovic
v
Anna Ivanovic (8) 6 6
Venus Williams (3) 0 4
v Agnes Szavay
Agnes Szavay (29) 6 6
Dominika Cibulkova (20) 6 6 Dominika Cibulkova
v
Gisela Dulko 4 2
Maria Sharapova 1 6 6
v Maria Sharapova
Yaroslava Shvedova 6 3 4
Na Li (25) 7 6 Na Li
v
Olga Govortsova 5 1
Jelena Jankovic (5) 6 6
v Jelena Jankovic
Jarmila Groth 1 1
Sorana Cirstea 7 7 Sorana Cirstea
v
Caroline Wozniacki (10) 6(3) 5
Tathiana Garbin 5 5
v Virginie Razzano
Virginie Razzano 7 7
Samantha Stosur (30) 6 4 6 Samantha Stosur
v
Elena Dementieva (4) 3 6 1
Svetlana Kuznetsova (7) 6 6
v Svetlana Kuznetsova
Melinda Czink 1 3
Kateryna Bondarenko 2 4 Agnieszka Radwanska
v
Agnieszka Radwanska (12) 6 6
Lourdes Dominguez Lino 2 6 3
v Aleksandra Wozniak
Aleksandra Wozniak (24) 6 3 6
M. Martinez Sanchez 6 3 4 Serena Williams
v
Serena Williams (2) 4 6 6

Finale ligue des champions 2008-2009: notation Barcelone

28 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Finale

Valdes 2,5/10 (5.47km) :Jeu au pied mĂ©diocre (0;7;14), ballon relâchĂ© sur un coup franc droit vers lui de Ronaldo (1′) mais une vigilance nĂ©cessaire vu le positionnement de son Ă©quipe sur le jeu en profindeur adverse qui se traduisit par ces interceptions face Ă  Park (19) ou Ronaldo (41). A 2-0 il Ă©vite Ă  son Ă©quipe le 2-1 en contrant Ronaldo de près.

Puyol 9/10 (9,24km) :Match de haute tenue: vigilant sur les transversales notamment, il réalisa de nombreuses interceptions (3;5;46;48;61;63;69), gagna ses duels (18;29;79;86) et notamment celui avec Ronaldo (66;72;77). Il contre aussi Giggs de façon décisive.
Non moins convaincant offensivement, il prit son couloir avec rĂ©gularitĂ© et efficacitĂ© (8;14;33;34;36;48;52;59;72;84). Une tĂŞte sur un coup franc de Xavi qu’il provoqua lui-mĂŞme (72). Perd son duel dans la surface avec Van der Sar en fin de match (83)

Pique 8/10 (9,11km) :Match de classe de l’ancien mancunien: il fut dĂ©cisif quand il contra Park d’entrĂ©e de match alors que Valdes avait relâchĂ© le ballon (1). En seconde pĂ©riode il lut remarquablement les centres ce qui lui permit de rĂ©aliser des interventions importantes (53 deux fois puis 68). Un tacle dĂ©cisif lui aussi alors que Manchester avait fait un dĂ©calage. En fin de match il gagne son duel avec Tevez (87).cl12009

Sylvinho 5/10 (9.21km) : Il parvint Ă  bien tenir son cotĂ© et prit lui aussi son cotĂ© (37;45;48;59;82). S’il n’eut pas le rendement de Puyol, il fut Ă  la hauteur de l’Ă©vènement et utile Ă  son Ă©quipe.

Sergio 5/10 (9.89km) : SobriĂ©tĂ© pour le jeune catalan. 1ère passe manquĂ©e Ă  la 41ème et encore avait il Ă©tĂ© mis en difficultĂ© par un service de Messi (40). Il parut parfois comme un troisième dĂ©fenseur ceci s’expliquant peut ĂŞtre par sa prĂ©sence dans la zone de Ronaldo (39). D’un autre cotĂ© il n’hĂ©sita pas aussi Ă  aller presser haut (31). Victime d’une faute sĂ©vère de P.Scholes (1)

Xavi 8/10 (11.37km) : Il fit la diffĂ©rence par ses passes: piquĂ©e vers Puyol (37) ou Messi (69) mais aussi quand il rechercha rapidement Henry (47) sur contre. S’il eut un peu de dĂ©chet il faut noter que cela fut suite Ă  une volontĂ© de jouer vers l’avant. Un coup franc sur le poteau. Ce qu’il ne faut pas sous-estimer c’est son travail sans le ballon et il fut de ceux qui dans l’axe gĂŞnèrent Carrick notamment dans la relance.

Iniesta 8/10 (10.02km) : Le buteur de Stamford Bridge fit mal au mancunien par ses rush dans les espaces (8;25;45;50;63;83). Le premier d’entre eux lui permit de trouver Etoo pour l’ouverture du score. Un autre d’obtenir le coup franc qui vit Xavi tirer sur le poteau. Mais il n’y eut pas que cela, cf ce retour dĂ©fensif (42). Puis Pedro Rodriguez.

Henry 3/10 (7.14km) : Le français fit avec les moyens du bord: il ne passa jamais O’Shea (24;33;46;60) et ne fit la diffĂ©rence qu’une fois: dans la surface face Ă  Ferdinand (47). Mais sa tentative de frappe enroulĂ©e ne le fut pas assez pour tromper Van der Sar. Il fut recherchĂ© en première pĂ©riode dans le jeu long (2;4;11;22) Puis Seidou Keita qui entra juste après le 2-0.

Etoo 9/10 (8.18km) : Le camerounais fut remarquable: il cadre après avoir Ă©liminĂ© Vidic et s’il avait tirĂ© en force sans le faire Van der Sar n’aurait pas pu se trouer. D’ou la necessitĂ© de rappeler qu’un attaquant qui ne cadre pas ne peut invoquer la malchance. Son travail dĂ©fensif (retour dans les pieds de Ronaldo), sa pugnacitĂ© Ă  se battre sur les plus improbables ballons (on pense au longue touche dans l’espace Ă  la Bolton:18, sa pression sur le jeu long pour permettre Ă  ses Ă©quipiers de concourrir aux seconds ballons: 30;42) ont rappelĂ© Ă  Tous sa propension Ă  se battre pour les autres qui en font un remarquable joueur d’Ă©quipe.

Messi 2/10 (9.24km) :Cette tĂŞte du 2-0 doit-elle faire oublier le reste? Pour ces fautes (27;82;92) obtenus combien de duels perdus? (7;11;12;15;17;36;44;49;52;64;64;69;87;90). On ne passe pas sur cette tentative ridicule de simulation (49), ce dĂ©chet Ă  la passe (11;30;37) quand il ne faisait pas que remiser Ă  une touche pour une passe Ă  2 mètres en appui. Son positionnement tactique (attaquant dĂ©crochĂ©) fut intĂ©ressant en ce qu’il ne fit que rendre plus bĂ©ant encore l’espace entre les lignes mancuniennes. Mais il doit Ă  Guardiola et Ă  son choix tactique. On ne change pas une Ă©valuation Ă  la lecture d’un rĂ©sultat d’oĂą la notation finale.

  1. A noter Ă  ce propos que l’arbitre laissa Barcelone attaquer après cette faute et quand Manchester fit de mĂŞme ensuite interrompit le jeu pour aller s’enquĂ©rir de son Ă©tat. On a vu plus contradictoire nous direz-vous

Finale ligue des champions 2008-2009: notation Manchester

28 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans Finale

Van der Sar 1/10 (4.6km): Coupable Ă  100% sur le premier but tant le ballon est orientĂ© vers le premier poteau qu’il doit couvrir et qu’il lui arrive dessus. Sa main n’est pas ferme. Pas dans un grand jour, en atteste ces relances mĂ©diocres (28;90) il relâcha un centre qui lui arrivait dessus (44). Il ne peut rien sur le second but et intervint promptement devant Puyol en fin de match

O’Shea 5/10 (9.56km) :L’irlandais ne fut jamais passĂ© dans ce match. Il sort vainqueur du duel qui l’opposa Ă  Henry puis Iniesta en fin de match (2;12;33;89). N’offrit pas beaucoup offensivement mais prit son couloir ce qui n’est pas neutre.

Ferdinand 2/10 (8.56km) :Des questions après ce match: s’il parvint Ă  tirer son Ă©pingle du jeu avec des interceptions (36;37;44;52) et quelques transversales bien senties (5;31) ce qui marqua c’est sa lenteur dans certaines courses (34), pour se replacer par exemple, et le fait que de façon inhabituelle en sa prĂ©sence, Manchester ne joua pas en bloc.Perd son duel avec Henry(47)

Vidic 3/10 (9.1km) :Dans son style aussi il montra les difficultĂ©s mancuniennes: dans la relance avec un bloc Ă©tirĂ© (10;46) ou dans la « gestion » des attaquants adverses: il fut ainsi Ă©liminĂ© par Etoo sur le premier but mais il est lĂ  aussi plus difficile de dĂ©fendre quand les attaquants adverses peuvent se lancer.

Evra 2/10 (8.51km) :Sur le premier but sa tentative de coulissage part d’une bonne intention mais les trop grands espaces Ă  couvrir firent que cela se traduisit par la crĂ©ation d’un autre espace. Sa volontĂ© d’aller viter vers l’avant pĂ©nalisa deux fois son Ă©quipe (49 et 69) mĂŞme s’il n’est pas le seule fautif sur ces exemples. Double erreur dans le second cas oĂą plus tard dans l’action, il remblaie directement sur Xavi lĂ  oĂą une balle en touche aurait fait l’affaire.

Park 5/10 (7.64km) :Pique le contre ou lui retire le ballon dans les pieds sur le tir de Ronaldo relachĂ© par Valdes. De l’activitĂ© comme l’atteste ces retours dĂ©fensifs (7;11;41;49). Puis Berbatov qui fut l’auteur d’un bon centre vers Giggs, d’une tĂŞte au dessus sur corner et de sa nonchalance habituelle comme sur cette passe (75).

Carrick 4/10 (10.48km) :De l’intention mais du dĂ©chet dans ses tentatives de transversales (29;67 par exemple). Bien gĂŞnĂ© aussi par la prĂ©sence de barcelonais dans sa zone. Comme les autres milieux, Il n’hĂ©sita pas Ă  aller presser haut mais cette attitude contribua aux espaces Ă©voquĂ©s entre les lignes. Perd le ballon et trop court ensuite pour reprendre Iniesta puis Etoo sur le premier but barcelonais.

Giggs 3/10 (8.27km) : Comme face Ă  Arsenal il dĂ©buta dans un poste hybride entre un 5ème milieu et un second attaquant: il peina Ă  faire le lien entre ces deux lignes ce qui contribua en partie aux difficultĂ©s mancuniennes pour resortir le ballon au milieu de la première pĂ©riode. TrouvĂ© en appui Ă  deux reprises Ă  notre compteur (31;37) Un coup franc mĂ©diocre (16) et un corner qui ne le fut pas moins (72). Sa percĂ©e juste après le but apporta le danger mais lui puis Ronaldo furent contrĂ©s in fine. Puis Scholes auteur d’un mauvais geste sur Sergio (83)

Anderson 3/10 (5.27km) : Le brĂ©silien fut des enchaĂ®nements intĂ©ressants du tout dĂ©but de match: c’est lui qui est victime de la faute qui vit Ronaldo mettre en danger Barcelone (avec la complicitĂ© de Valdes). Ses premières touches peuvent paraĂ®tre approximatives (quand il touche le ballon: « passe » dans le vide:12) mais in fine il perd peu de ballons. Puis Tevez qui dĂ©crocha mais le problème Ă©tait « collectif » pour Manchester hier soir.

Rooney (3/10 (9.44km) : Intéressant en appui sur un coté (0;2;8;12;18;19;26;32) mais plus encore quand il pouvait se retourner ensuite ce qui fut le cas au début, beaucoup moins après les 10 premières minutes. Passa un court instant au poste de second attaquant en fin de 1ère période. Sur le coté droit en seconde, il adressa quelques centres intéressants mais en fin de match se montra imprécis: 1-2 téléphoné avec Evra (89) centre puis passe imprécis (90;91).

Ronaldo 4/10 (9.47km) : Tenta beaucoup en première pĂ©riode oĂą il montra qu’il Ă©tait très en jambe. Mais au bilan, et Ă  l’exception du coup franc inaugural, il ne cadra pas (6;8;19;22) jusque l’intervention de Valdes après le 2-0 (72). Disponible et volontaire en atteste ces dĂ©crochages et ce rĂ´le en relais ou appui (4;6;13;27;37), Il exposa la dĂ©fense adverse prenant le meilleur sur Pique qui aurait du ĂŞtre expulsĂ© pour cette faute en position de dernier dĂ©fenseur (15). On ne peut nier que ce fait eut son importance. Plus Ă  la peine en seconde pĂ©riode et notamment quand il passa cotĂ© gauche face Ă  Puyol. Il ne fit pas la diffĂ©rence et commit des fautes qui furent aussi le signe de son replacement (73). Un peu rouillĂ© dans son entente avec Evra (la volontĂ© de revenir pouvant ĂŞtre une autre explication) ce qui mit en difficultĂ© son Ă©quipe et contribua au second but.

8ème de finale

28 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, wimbledon

Vous pouvez consulter ici les rĂ©sultats fĂ©minins des 8èmes de finales de l’Ă©dition 2009 des internationaux de tennis de Wimbledon. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de celui-ci. Wimbledon est le 3ème grand chelem de l’annĂ©e (suivront Wimbledon et l’Us Open alors que l’open d’Australie et Roland Garros ont prĂ©cĂ©dĂ©). Le match entre Safina et Mauresmo a fait l’objet d’un article: Ă  lire ICI.

1 er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16 ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Dinara Safina (1) 4 6 6
v Dinara Safina
Amelie Mauresmo (17) 6 3 4
Caroline Wozniacki (9) 4 4 Sabine Lisicki
v
Sabine Lisicki 6 6
Venus Williams (3) 6 0
v                                    sur abandon Venus Williams
Ana Ivanovic (13) 1 1
Agnieszka Radwanska (11) 6 7 Agnieszka Radwanska
v
Melanie Oudin 4 5
Virginie Razzano (26) 2 6(1)
v Francesca Schiavone
Francesca Schiavone 6 7
Elena Vesnina 1 3 Elena Dementieva
v
Elena Dementieva (4) 6 6
Victoria Azarenka (8) 7 2 6
v Victoria Azarenka
Nadia Petrova (10) 6(5) 6 3
Daniela Hantuchova 3 1 Serena Williams
v
Serena Williams (2) 6 6

Résultats 2ème tour Hommes

28 mai 2009 par Erwan Delcourt  
Classé dans 2009, roland garros

Vous pouvez consulter ici les rĂ©sultats masculins du deuxième tour du tournoi de tennis de Roland Garros, Ă©dition 2009. C’est un tableau complet avec des liens vers chacun des tours et parties de tableau. Roland Garros est le deuxième des 4 grands chelems de l’annĂ©e (a prĂ©cĂ©dĂ© l’Open d’Australie et suivront Wimbledon et l’Us Open).

1er Tour Tableau 1 2 3 4
2ème Tour Tableau 1 2
16ème de Finale
8ème de Finale
Quart de Finale
Demi Finale
Finale
Juan Martin Del Potro (5) 6 7 6
v Juan Martin Del Potro
Victor Troicki 3 5 0
Martin Vassallo Arguello 6 5 7 3 4 Igor Andreev
v
Igor Andreev (25) 1 7 5 6 6
Arnaud Clément 1 5 6 3
v Christophe Rochus
Christophe Rochus 6 7 4 6
Juan Monaco 5 6 1 6(8) Jo-Wilfried Tsonga
v
Jo-Wilfried Tsonga (9) 7 2 6 7
Tommy Robredo (16) 6 6 6
v Tommy Robredo
Daniel Gimeno-Traver 4 4 3
Andreas Seppi 6(8) 3 3 Maximo Gonzalez
v
Maximo Gonzalez 7 6 6
P. Kohlschreiber (29) 6 2 6 6(3) 6
v P. Kohlschreiber
Juan Carlos Ferrero 4 6 4 7 3
Sergiy Stakhocvsky 3 4 1 Novak Djokovic
v
Novak Djokovic (4) 6 6 6
Andy Roddick (6) 6 6 7
v Andy Roddick
Ivo Minar 2 2 6(2)
Andres Beck 4 7 6(3) 5 Marc Gicquel
v
Marc Gicquel 6 6(6) 7 7
Jurgen Melzer (24) 6 7 6
v Jurgen Melzer
Guillaume Ruffin 2 5 4
Victor Crivoi 4 3 3 Gaël Monfils
v
Gaël Monfils (11) 6 6 6
Leonardo Mayer 3 6(2) 6 6 3
v Tommy Haas
Tommy Haas 6 7 3 4 6
Jeremy Chardy 6 6 4 4 6 Jeremy Chardy
v
Simone Bolelli 2 3 6 6 1
Paul-Henri Mathieu (32) 6 6 6
v Paul-Henri Mathieu
Pablo Andujar 2 3 4
José Acasuso 6(8) 7 6(2) 2 Roger Federer
v
Roger Federer (2) 7 5 7 6

Page Suivante »