Everton vs Arsenal: notation

29 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Almunia : 4 si son jeu au pied fut parfois défectueux, sa performance fut par ailleurs convenable.

Sagna : 3 du déchet, peu d’apport sur les cotés.

Touré : 5.5 gagna des duels importants face à Neville et Yakubu. Une bonne couverture devant Arteta (68ème).

Gallas : 4.5 Une bonne couverture sur un centre d’Arteta. Un contrôle raté et un duel perdu (28) qui aurait pu avoir des conséquences.

Clichy : 5.5 deux longues passes à l’origine des 2 premiers buts de son équipe. Si lui aussi ne fut pas aussi offensif qu’à l’accoutumé il tint son couloir.

Fabregas : 3 à la peine dans les duels, des transmissions défectueuses. S’énerva un peu en fin de match après avoir été victime d’une agression, Wenger préféra le sortir.

Flamini : 3 Le français fut dominé par ses opposants du milieu de terrain. Lui aussi rata des passes et commit des fautes.

Hleb : 1 décevant : dominé dans les duels et inexistant dans le jeu.

Diaby : 1 positionné dans le couloir gauche, poste qui est le sien à Arsenal, il s’évertua à vouloir déborder alors qu’il n’en a pas la vitesse. Il perdit ainsi une bonne partie de ses duels. Commit des fautes.

Eduardo : 2 transparent en première période il en fut visible que deux fois en seconde et marqua à deux reprises face à un Jagielka aux abois. Ca ne serait pas passé face à un joueur moyen.

Bendtner : 0 il sembla lent tout au long du match. Il fut aussi lent dans ses interventions ce qui le rendit dangereux pour ses adversaires. Il fallut trois agressions (2 en 1ère mi temps, une en seconde) pour qu’il se fasse justement expulsé, lui qui aurait du être remplacé si Arsenal n’avait pas concédé un corner qui fit pencher Wenger pour un retardement du changement sachant qu’il est recommandé de ne pas effectuer de changement en phase défensive.
Il semble dévier le ballon sur le deuxième but d’Arsenal.

Arsenal tire profit des errements défensifs d’Everton

29 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Arsenal a remporté un match qu’elle n’a jamais « maîtrisé » hier. Everton peut nourrir des regrets mais regrets qui renvoient à ses insuffisances du moment qui les empêchent d’entrer dans les 4 premiers clubs de premier league.

evertonarsenalDans cette première période, Arsenal perdit ses duels et la bataille du milieu de terrain, les 5 milieux de Everton dominant les 4 d’Arsenal. Si Everton gagnait cette bataille là, ils peinèrent à utiliser efficacement le ballon, ne restait plus alors que les coups de pieds arrêtés, nous le verrons plus tard. Everton qui tenta cependant d’allier des centres et des fixations dans l’axe, Yakubu servant alors le plus souvent de point d’appui.

Dans une première mi-temps peu fertile en occasion franche, Arsenal fut inexistant et en fut réduit à des frappes et centres lointains.

Everton ouvrit le score à la 19ème minute. Un corner de Arteta coté gauche était mal dégagée par Sagna . Sa déviation échoyait à Bendtner. Le danois ne parvint pas à contrôler ce ballon et Cahill en profita pour marquer dans les 6 mètres d’une semelle du droit. 1-0.

A la 36ème, Yakubu sur le coté droit remisa en retrait pour Hibbert qui donna pour Pienaar dans la surface. Le sud-africain, dos au but, transmit en retrait pour Neville qui tira sans contrôle. Au dessus.

A la 45ème, Yakubu en pivot servait sur la gauche Arteta. A l’entrée de la surface l’espagnol tirait. Droit sur Almunia.

Arsenal allait montrer deux choses en seconde période.

D’une part qu’ils ne marquent pas que sur du jeu à ras de terre mais qu’ils savent balancer. Cela n’est pas nouveau, ce qui l’est davantage c’est que la cible n’était pas Adebayor, ménagé hier, mais Eduardo.

Ainsi Arsenal allait marquer 4 fois en cette seconde période.

Le premier but vint à la 46ème et fit mal à Everton qui dut ensuite repartir à l’attaque alors qu’ils auraient certainement préféré défendre leur avantage plutôt que de laisser de l’espace entre leur ligne (particulièrement entre la défense et le milieu) et dans leur dos. Un long ballon de Clichy échoyait à Eduardo. Ce dernier contrôlait dos au but et frappait du gauche.1-1. Notons l’erreur d’appréciation de Jagielka (la première de ses trois) et l’absence de marquage coté Everton.

Le deuxième but vint à la 57ème. Un long ballon de Clichy était dévié par Bendtner pour Eduardo. Eduardo éliminait alors d’un sombrero Jagielka qui glissa dans la manœuvre, et faisait passer son compteur à deux buts en frappant victorieusement au premier poteau.1-2.

Le troisième but fut pour l’entrant Adebayor. Un long ballon était mal négocié par Jagielka. Yobo croyait ensuite son gardien plus avancé qu’il ne l’était réellement et c’est Finalement Adebayor qui s’interposait et dribblait Howard pour permettre à Arsenal de mener 1-3.(77ème)

Le quatrième but (93ème) ne dut rien à Everton. Un double une-deux entre Diaby et Adebayor et c’est Diaby qui servait en retrait Rosicky. La frappe du Tchèque au premier poteau ne laissa aucune chance au portier d’Everton.1-4.

La seconde chose que nous apprîmes hier et qui sera plus utile aux gunners car ils auront rarement affaire à un défenseur aussi faible que Jagielka, ce fut leur capacité à défendre dans leur camp. Ainsi si Everton se créa des opportunités, voir ci dessous, elles furent assez peu nombreuses pour une équipe qui accule son adversaire.

A la 56ème, un centre de Lescott était repris de la tête par Yakubu qui ne cadrait pas.

A la 76ème, Arteta de la droite servait Carsley en retrait mais la frappe de ce dernier n’était ni assez appuyée ni assez croisée pour tromper la vigilance de Almunia. Notons ici que on voit que à des actions d’Everton Arsenal répondit par des buts ce qui contribua, en plus de leur genèse (des erreurs individuels), à saper le moral des toffees(nom donné aux joueurs et supporters d’Everton).

Au terme d’une journée qui aura vu Manchester chuter à West Ham, son futur adversaire, Arsenal reprend la tête du championnat anglais pour deux points.

Notation des joueurs d’Arsenal: ICI

West Ham vs Manchester: Notation

29 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Kuszczak : 4 un jeu au pied parfois imprécis (17ème, 33ème) mais de bonnes interventions aériennes comme sur cette sortie (33ème). Une belle parade en première période sur une frappe de Solano. Ne peut rien sur les buts.


Brown : 2
Il gagna ses duels sauf sur le but de la victoire de West Ham. Des erreurs de la transmission. A noter à son crédit, une remise poitrine pour son gardien tout en assurance.

Ferdinand : 3 un cynisme dans les situations de danger qui peut agacer. Il ne se pose pas de question et dégage dans ces cas soit en touche soit le plus loin possible. D’aucun préfèrerait une tentative de dribble suivi d’une relance propre mais ces mêmes personnes se plaindraient aussi ensuite si jamais ces tentatives échouaient. Une bonne couverture(32ème) mais il est lui aussi à la faute sur le but de la victoire des Hammers.

Vidic : 3.5 une bonne transversale pour lancer Brown sur le coté droit(31ème). A la faute plus tard dans cette mi-temps quand il laissa trop de latitude à Noble. Comme ses coéquipiers il en fut pas à la fête.


Evra : 3
Il ne prit pas son coté comme il en a l’habitude, preuve de la difficulté qu’eut Manchester de jouer sur ses fondamentaux (l’une d’eux étant l’utilisation des cotés). Une bonne couverture devant Pentsil(60ème), mais une faute sur ce même joueur qui amena le but décisif. D’un coté une équipe aux ambitions de Manchester devrait pouvoir défendre ce genre de coup franc mais d’un autre, cette faute était inutile.

Fletcher : 3.5 il perdit quelques ballons, en intercepta d’autres, mais ce déchet dans la possession doit aussi être mis sur le compte du peu d’option qui s’offrait à lui. Le football est un sport d’équipe ne l’oublions pas. Une belle ouverture pour Ronaldo(56ème).

Hargreaves : 3 physiquement il sembla un peu juste et pas aussi tranchant dans son pressing qu’il ne peut l’être. Discret.

Ronaldo : 3 beaucoup de duel perdu pour le portugais. Des fautes dans la transmission. Et pourtant il aurait pu ajouter un second but à celui qu’il avait préalablement inscrit, ponctuant là un superbe contre, et être à nouveau décisif pour son équipe alors que de toutes évidences il n’était pas au mieux. Mais il rata son penalty.

Giggs : 2.5 match avec un seul haut pour le gallois : sa passe pour le but de Ronaldo. Sembla lent sur cette passe de Ronaldo où son manque de réactivité le priva d’un duel avec le gardien adverse.

Saha : 3.5
le français est sur le bon chemin pour retrouver son niveau d’avant sa dernière blessure au genou mais il manque toujours de vitesse et de promptitude. Si on eut parfois l’impression qu’il « éclairait » le jeu, il le ralentissait surtout en multipliant les touches pour in fine faire quelque chose qui il y a 1 an ne lui en aurait demandé aucune. Mais dans un match ou ses coéquipiers furent dépensiers en perte de balle, il ne fut pas le pire.

Tevez : 1 au début de l’action qui mène au but de Ronaldo. Rien par ailleurs.

Manchester tombe Ă  West Ham

29 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Manchester est tombé à Upton Park. Coté hammers, nom donné aux joueurs de West Ham, on avait opté pour une organisation à 5 milieux de terrain.

L’idée était de ne pas perdre le ballon, d’où une utilisation de celui ci prudente quand le jeu direct vers Carlton Cole n’était pas privilégié. L’idée était aussi de presser haut et de couper la relation entre le milieu de terrain de Manchester et son attaque.

manchesterwesthamCoté mancunien, si la tactique de West ham était de nature à leur poser des problèmes, ça ne serait pas allé au delà si les transmissions n’avaient été que moyennes. Leur rythme fut ainsi haché par les pertes de balles. Dans l’impact physique aussi, Manchester n’était pas là. Reste alors le contre. Et ce n’est pas rien.

West ham tirait la première dans cette première mi temps. Alors que Manchester crut au hors jeu à la suite d’une remise en profondeur de Cole vers Mullins, ce dernier frappait au premier poteau pour trouver la barre transversale de Kuszczak. Sur le rebond, la balle échoyait à Noble qui ne pouvait cadrer alors que le but semblait vide(7ème).

West ham pressait haut, il jouait haut aussi et Manchester sur un contre impliquant 5 joueurs et en 5 passes allait ouvrir le score. Tevez, alerté par un de ses coéquipiers, conservait le ballon à hauteur du rond central. L’argentait donnait alors pour Saha qui sans contrôle lançait Giggs sur le coté gauche. Le gallois effectuait une course de 25 mètres avant de centrer au premier poteau. Surgissait alors Ronaldo qui inscrivait d’une tête au premier poteau son 13ème but de la saison. 0-1.(13ème).

Dans une première mi-temps peu fertile en occasion franche, mais vivante, il fallait attendre la 35ème minute pour voir West Ham se créait une occasion. Brown chargeait Ljungberg aux abords du rond central. L’arbitre laissait l’avantage. Solano, seul s’avança alors en direction du but et sans solution prit la décision de frapper. Frappe qui nécessita une parade du gardien polonais de Manchester.

A la 41ème, un centre de Noble, qui s’était vu offrir une marge de manœuvre par Vidic, trouvait Cole dont la tête n’allait pas être cadrée. La dernière opportunité de cette première période revenait au buteur de ce match.

Ronaldo, sur le coté gauche éliminait en rentrant dans l’axe Neil. Il enchaînait avec une frappe qui en trouvait pas le cadre et passa à droite de celui-ci.(45ème).

La seconde période allait s’avérer décevante. Manchester semblait content de son avantage et n’imprimait aucun rythme à la rencontre. Et coté West Ham on prenait le parti suivant : on a plus de chance de se faire punir en attaquant qu’en restant derrière.

Manchester dominait alors stérilement et il ne manquait pas grand chose pour que des centres de Brown(52ème) et Giggs(53ème) ne trouvent preneur.

Il manquait quelque chose où alors c’est West Ham qui jouait bien le coup comme sur cette ouverture dans la profondeur de Fletcher pour Ronaldo, mais le portier de West Ham, Green, sortait à sa rencontre et dégageait son camp lui qui était sorti au 35 mètres pour faire cela (56ème).

A la 65ème l’américain des Hammers, Spector allait commettre une main dans la surface. L’arbitre accordait un penalty. Ronaldo le tirait mais à 1 mètre à droite des buts de Green, parti du bon coté.

Si Manchester continuait sur son rythme de sénateur, ses joueurs reculaient petit à petit. Et on en fait pas cela sans risques. Ainsi alors que l’arbitre avait d’abord signalé un 6 mètres, Noble tirait le corner finalement accordé et Anton Ferdinand, décroisait sa tête et trompait Kuszczak. 1-1.(76ème).

5 minutes plus tard, à la suite d’une faute d’Evra sur Pentsil, Noble tirait un coup franc sur le coté droit. Il trouvait Upson qui sautait plus haut que Brown et Ferdinand et faisait passer les locaux devant dans ce match d’une reprise de la tête croisée.2-1(81ème).

Plus de but n’allait être marqué dans ce match et West ham battait donc Manchester pour la troisième fois de suite en championnat après leur deux défaites de l’an passé. Pour n’avoir pas su tuer le match et pour avoir failli sur les et ses fondamentaux (les pour les fondamentaux du jeu en général à savoir la défense sur coup de pied arrêté et ses pour ne pas avoir su imposer le rythme élevé qui est sa marque de fabrique), Manchester n’aura pas gagner dans un mauvais jour. Les voilà à 2 points de gunners d’Arsenal qui ont eut gagné à Everton.

Notation des joueurs de Manchester United: ICI

Manchester ménage ses joueurs mais cela suffit pour détruire Sunderland (0-4)

26 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

La victoire de Manchester sur Sunderland 4 buts à 0 fut aussi confortable que le score ne le suggère.

Et ce, tant il sembla qu’ils, les joueurs de Manchester, perçaient la défense adverse à volonté. Des buts de Rooney Saha et Ronaldo avant la pause ne laissait aucun doute possible sur l’issue de ce match et Ferguson se permit même de faire sortir sa star portugaise plus d’une demi heure avant la fin du match.

Saha compléta en fin de match la large victoire mancunsunderlandmanchesteriene quand il convertit un pénalty qui avait été provoqué par Nani pour une faute de Danny Collins.

Roy Keane, ancien joueur de Manchester et aujourd’hui manager de Sunderland sait que ce n’est pas contre les gros de ce championnat, Manchester United, Liverpool, Chelsea et Arsenal, qu’il prendra les points nécessaires à son maintien.
La seule chose qu’ils peuvent espérer dans ce genre de match, ce sont des défaites honorables telles celles « acquises » à Arsenal et Manchester United. Ses troupes livrèrent une première mi-temps pleine d’engagement mais le manque de qualité de ses joueurs fut à ce point démontré qu’ils en vinrent vite à penser limiter les dégâts dans ce match.

En effet, bien que Ferguson avait laissé à la maison, Ryan Giggs et Anderson et sur le banc Tevez et Evra, Manchester avait trop de classe, de rythme et d’astuce pour Sunderland, équipe de Sunderland qui faisait débuté dans ce match le jeune Martyn Waghorn, agé de 17 ans.

La domination fut telle que l’équipe à domicile n’eut qu’une seule réelle opportunité dans ce match quand Kuszczak dévia au dessus la frappe de Ross Wallace(40ème).

Et encore, sans l’habilité de Gordon, le gardien écossais de Sunderland, Manchester aurait pu mener de 6 buts à la pause tant ses arrêts sur deux coups francs de Ronaldo et une tête de Brown furent convaincants. La mi temps n’allait en fait se conclure que sur un 3-0.
Rooney avait ouvert la marque le premier quand Brown le lança en profondeur après un 1-2 avec Ronaldo. L’anglais tirait au premier poteau et trompait l’écossais.0-1.
De buteur, Rooney virait au passeur 10 minutes plus tard. Ronaldo de sa partie de terrain le trouvait sur l’aile gauche. Il revenait dans l’axe et centrait pour Saha. Le français coupait la trajectoire et reprenait du droit au premier poteau.0-2.

Ronaldo marquait le troisième but juste avant la mi temps quand il tirait victorieusement un coup franc qui suivait une faute de Yorke sur Fletcher.0-3.

La deuxième mi temps se jouait sur un rythme différence de la première les visiteurs ne souhaitant pas s’exposer davantage et Manchester ne voulant pas trop puiser dans ses réserves même si il y a fort à parier, ce qu’il confirma après le match, que Sir Alex Ferguson, continuera sa stratégie de rotation de son effectif dans les prochains matchs et ce dés Samedi à Upton Park lieu de leur prochain match contre West Ham.

Ca ne les empêchait pas de marquer une quatrième fois via Saha, le français marquant son deuxième but de l’après midi après que Collins ait mis à terre Nani dans la surface.0-4.

Avec le nul d’Arsenal , Manchester reprend la tête du classement pour un point.

Barcelone vs Real: Notation

23 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Valdes : 2 On le sait ce n’est pas le meilleur des gardiens. Il le prouva en se trouant sur un sortiebarcelone aérienne(28ème) suite à un coup franc de Sneijder. Une intervention douteuse mais l’arbitre n’aurait sifflé un penalty pour rien au monde dans cette partie(53ème). Ne peut rien sur le but.

Puyol : 2 Offensivement son apport fut très limité alors qu’il aurait pu s’avérer utile étant donné la tendance qu’on les ailiers du Barca à revenir dans l’axe. D’un autre coté les latéraux du barça participant dans les grands matchs c’est un mirage. Défensivement , on ne peut pas dire qu’il perdit beaucoup de duel mais le but vint quand même de sa zone. Averti. Remplacé par Zambrotta.

Milito : 2 il commit beaucoup de fautes, et avec un Sneijder avec sa réussite du début de saison cela aurait pu faire mal.

Marquez :1.5 Ses transversales furent téléphonées quand elles n’étaient pas ratés. Pris à contre pied sur le but, il ne put jamais rattraper son mètre de retard du début de l’action.

Abidal : 1 pas au niveau tout simplement. Apport offensif nul(=inexistant). Ne fut pas mis en difficulté défensivement mais Sneijder ne le mit pas non plus à l’ouvrage. Techniquement limité, il finit le match sur les rotules.

Deco : 2 pour un match de reprise il fit dans l’engagement mais son impact sur le jeu de son équipe fut limité. Remplacé par Giovani qui fut trop individuel.

Xavi : 2 physiquement en dedans(il faut dire qu’il est plus habitué à avoir le ballon qu’à courir après), il perdit un ballon qui aurait pu coûter cher à son équipe, mais d’un autre coté ses partenaires ne lui offraient aucune solution. Une frappe non cadrée en début de seconde période.

Touré :3.5 physiquement à la hauteur, il fut un de ceux qui sonnèrent la révolte en seconde période. Trop isolé dans cette quête.

Iniesta : 2.5 dans un rôle qui n’est pas le sien, il sut tirer son épingle du jeu même si en une seule occasion quand il déborda pour effectuer un centre vers Etoo finalement repris par Ronaldinho. Replacé dans l’axe après l’entrée de Giovani il paye pour son entraîneur qui ne fit pas ce choix dés le départ.


Ronaldinho : 1
Plus haut niveau. Il n’a plus le physique pour éliminer, plus le physique pour résister au plus mince des contacts. Il en est réduit à quémander d’hypothétiques coups francs qui n’arrivèrent jamais. Sur l’occasion nette qu’il eut, il tira sur le gardien. Comme il ne faisait pas la différence sur le coté, Rijkard le mit dans l’axe vers la fin. Il y fut invisible.

Etoo : 3 Il eut la vie difficile à la pointe de l’attaque. Toujours en phase de reprise, il peina dans les duels que ce soit avec Cannavaro ou Pepe. Mais il se battit avec volonté, toujours présent dans le pressing.

Barcelone vs Real: Notation

23 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Casillas : 6.5 Même si le tir était sur lui il sauva son camp devant Ronaldinho (33ème). Même remarquemadrid pour le tir de Bojan en fin de match(85ème). Il fut sûr dans ses autres interventions.

Ramos : 6 gagna l’essentiel de ses duels avec Ronaldinho. Il lut bien le jeu du Barca et intercepta là aussi l’essentiel des transversales exécutées par Marquez. Il n’hésita pas à aller de l’avant, tel sur cette frappe bien captée par Valdes(55ème).

Pepe :6 impérial derrière.

Cannavaro : 6 auteur d’une belle intervention sur Etoo, suivie d’une relance propre(25ème). Il aime les grands matchs et aura sans doute apprécier l’approche très tactique qu’en fit le Real.

Heinze : 5.5 Aurait pu passer une soirée difficile face à Messi. Pris une fois par Iniesta c’eut pu être la bonne. N’hésita pas par ailleurs à apporter une solution dans le jeu vers l’avant.

Diarra : 3.5 Il commit beaucoup de fautes, et fut imprécis dés qu’il s’agissait de passe dont le rayon était supérieur à 10 mètres.

Baptista : 6.5 la bonne surprise. On l’avait quitté dépassé par le rythme de jeu anglais. On le retrouve plus à son aise dans ce match où il sut alterner positionnement défensif et participation aux attaques tel sur son but, magnifiquement exécuté, ou sur ce double 1-2 avec Robinho (53ème).

Robinho : 5.5
discret offensivement, il fut admirable dans un secteur où on ne l’attendait pas forcément, le replacement défensif. Comme quoi même sous Capello il aurait pu servir. Une belle frappe (44ème) qui mit Valdes à l’ouvrage.

Sneijder : 5 Performance sans relief pour le batave. Il eut quelque coup franc à négocier mais ne fut pas aussi précis qu’en début d’année. Un match moyen pour le hollandais. Pas de haut mais pas de bas non plus.

Raul : 5 Actif dans le replacement, présent au pressing, il fut moins en vue offensivement mais on ne peut pas se permettre de l’oublier.

Van Nistelrooy : 6 précieux dans son travail de conservation dos au but en première période, il remisa exquisément pour le but de Baptista. Il a cette particularité d’attirer à lui des défenseurs pour offrir des espaces à ses partenaires. En second période il sut profiter des espaces qui se créèrent et notamment dans le dos d’Abidal(48ème).

Chelsea s’impose dans la douleur

23 dĂ©cembre 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Championnat

Chelsea qui abordait cette journée avec 6 points de retard sur Arsenal, leader du classement, n’a plus le choix : il lui faut gagner. Comme ils allaient s’en rendre compte, Ewood Park( nom donné au stade de Blackburn) n’est pas une place facile pour cela.

blackburnchelseaFace au 433 de Chelsea, Blackburn avait opté pour un 4231 dont on vit hier plusieurs formules. On le vit d’abord dans le premier quart d’heure dans sa formule pressing. Les 5 milieux étaient alors placés très haut, et gênaient considérablement la défense de Chelsea. Dans le même temps ils étaient eux très précis dans leur jeu de passe. Il ne fut dés lors pas très surprenant de les voir se procurer de très nettes occasions dans cette période.

Ainsi, un long ballon était gagné de la tête par Santa Cruz. Ce dernier remisait alors dans la profondeur. Ferreira s’interposait mais , ce faisant, donnait pour Bentley. La frappe de l’anglais était contrée.(3ème).

A la 6ème, Bentley positionné derrière l’attaquant s’exilait coté gauche pour rentrer dans l’axe et déclenchait un tir qui frôla le dessus de la transversale.

A la 10ème, Bentley via un coup franc excentré coté gauche, tirait directement et cette fois trouvait la transversale.

A la 12ème, un ballon donné dans la profondeur de Bentley trouvait Santa Cruz qui frappait mais son tir était trop croisé.

C’en était fini de ce premier quart d’heure très enlevé et totalement à l’avantage des joueurs à domicile. « Souvent » on dit qu’une équipe qui presse et ne marque pas en paye le prix vers la fin d’un match, ce à cause de la fatigue physique engendrée par ce pressing. Face à une équipe comme Chelsea, cela se produit dés le second quart d’heure de la première mi temps. Le pressing de Blackburn disparut, des fautes dans la transmission se firent jours et il allait suffire de trois occasions pour que Cles visiteurs ouvrent le score.

Sur la première (19ème), un corner de Lampard et c’est Kalou qui reprenait de la tête. Sa reprise était repoussée par la défense de Blackburn.

Sur la deuxième (20ème) un corner de Lampard était remisé par Alex vers Shevchenko. L’ukrainien, peu en vue hier après une série de match correct, dévissait son tir.

Sur sa troisième occasion, Carvahlo interceptait sur la ligne médiane, une passe dans l’axe . Il donnait tout de suite pour Lampard qui alertait Kalou d’une passe en une touche( pour l’une des ses rares passes réussies hier). L’ivoirien sollicitait d’une passe croisée dans la profondeur Cole. Un contrôle et un tir au premier poteau plus tard, l’anglais de Chelsea donnait l’avantage à son équipe.0-1 (21ème).

Après une bonne entâme, les joueurs de Blackburn accusaient le coup et se faisaient rappelé les exigences d’une haut niveau, l’une d’elle est que l’on ne peut face à une grande équipe laisser passer sa chance quand elle se procure. Ils leurs fallaient 10 minutes pour se créer une nouvelle occasion franche.

Suite à un coup franc décalé (tiré en 2 temps), la frappe du gaucher Pedersen était contrée par le mur. Le contre parvenait à Santa Cruz sur la gauche de la surface. Sa passe latérale dans l’axe trouvait Reid. L’international irlandais tirait dur droit. Cech s’interposait d’une parade est déviait ce tir des deux mains sur sa barre transversale.(32ème)

A la 35ème, Chelsea parvenait via Lampard à passer le premier rideau( les 5 joueurs dont nous parlions ci-avant) de Blackburn. L’anglais s’avançait vers les 18 mètres. Mais ce faisant et du aux joueurs qui lui faisaient alors faces, il se privait d’angles de tirs. Il ne lui restait plus alors que la possibilité de frapper tout droit. Si cette frappe du droit mettait Friedel à l’ouvrage, elle ne surprenait pas le gardien américain.

La mi-temps Ă©tait atteinte sur ce score de 1-0 en faveur des londoniens.

Chelsea dans cette seconde période, allait adopter une démarche conservatrice. Ce qui ne les empêcha pas d’aller de l’avant quand des occasions se présentèrent.

Ainsi, à la 60ème, une balle dans la profondeur pour Shevchenko était remisée du talon par l’ukrainien pour Essien dans son dos. Mais un bon retour des joueurs de Blackburn gêna le reprise du ghanéen qui finit en corner.

Dans ce match, Cech dans une sortie sur Santa Cruz allait laisser sa place à Hilario, le troisième gardien de Chelsea (derrière dans cet ordre Cech et Cudicini). Ce dernier allait nous gratifier d’une performance d’abord inquiétante avant d’être rassurante.

Inquiétante quand il se troua sur un corner de gauche à droite de Blackburn et en dut alors qu’à une tête trop décroisée de Santa Cruz le fait de ne pas voir Blackburn égaliser.(68ème)

Rassurante ensuite, quand à la suite d’un centre rentrant venu de la gauche de Bentley, il détourna d’une superbe parade la tête décroisée de Santa Cruz. (70ème)

Chelsea se procurait les dernières occasions du match, dans une seconde mi-temps où les londoniens auront fermé le jeux et où le 4231 de Blackburn se sera avéré nettement moins dangereux dans une configuration d’attaque placée, via Lampard et Kalou.

Le capitaine de Chelsea enchaînait contrôle et frappe du gauche des 20mètres. Son tir était dévié en corner par Friedel.(76ème)

Kalou reprenait lui de la tête un contre mais sa tête décroisée était bien captée par Friedel.(81ème)

Signalons pour finir une hérésie qui semble devenir courante dans le championnat anglais cette saison. Les joueurs sortent du mur quand il y a un coup franc alors que celui-ci n’a pas encore été tiré. Aberrant.

Chelsea, après s’être fait bousculer , ressortit de ce périlleux déplacement avec les 3 points et restent donc à 5 points de Manchester et 6 d’Arsenal, respectivement vainqueur de Everton et Tottenham sur le même score de 2 buts à 1.

Lien vers notation des joueurs de Chelsea: ICI

Page Suivante »