La béquille

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Une béquille peut être extrêmement douloureuse et c’est une blessure fréquente dans les sports de contacts.

Qui peut être concerné par ce type de blessure?

Peuvent être concernés par cette blessure les  joueurs de rugby et, encore, les personnes pratiquant un sport de contacts.

Comment cette blessure se déclare?

Elle se déclare via un important impact sur le quadriceps. En résulte une compression du muscle contre l’os.

Ceci cause un étirement du muscle dans la gaine qui l’entoure.

bequille

Précisions:

Impact: point d’impact

Muscles are crushed against bone and torn= les muscles sont Ă©crasĂ©s contre l’os et se dĂ©chirent.

.

Caractéristiques de la douleur ?

Douleur au point d’impact et généralement un picotement dans la jambe est ressenti.

Peut aussi se manifester une inflammation (gonflement), contusion( hématome) et parfois une mobilité(capacité de mouvement) réduite.

Traitement ?

Repos, application de glace. Utiliser un strapping jusqu’à la disparition de la douleur.

Retour à la compétition ?

Cela peut varier de quelques jours Ă  plusieurs semaines.

DĂ©chirures aux ischio-jambiers

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Cette blessure, courante chez les footballeurs( Michael Owen, R.Giggs) peut s’avérer très agaçante car elle peut revenir très souvent.
Mais avec une réhabilitation attentionnée et de la prévention, il n’y a pas de raisons pour lesquelles cette blessure ne peut être guérie.

Qui peut être concerné par ce type de blessure ?

Souvent cette blessure affecte des sportifs rapides. Elle concerne donc également (en plus du type de footballeur ci-dessus cité), les sprinteurs en athlétisme( Christine Arron ou A. Powell).

Comment cette blessure se déclare ?

Cette blessure apparaît quand vous surexposez le muscle à l’arrière de la jambe. Un bon échauffement est le meilleur moyen de prévenir ce type de blessure.

Comment se matérialise la douleur?

Douleur soudaine dans la cuisse.

Traitement ?

ischio-jambiersRepos, application de la glace sur la zone douloureuse et un minutieux programme de récupération.

Retour à la compétition(Estimation) ?

Entre 2 et 4 semaines ceci dépendant de la gravité de la blessure.

La rupture des ligaments du genou

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Beaucoup de footballeurs ont été victimes d’une rupture des ligaments du genou. Le résultat est une longue indisponibilité. Mais pourquoi est-ce aussi sérieux ?

genou

Précisions: Thigh bone = os de la cuisse; Knee cap = rotule; Leg bone = os de la jambe.

.

Il y a 4 ligaments principaux dans le genou. Deux sur ces cotés et deux qui passent au milieu.

-Le ligament médian (MCL)

-Le ligament latéral (LCL)

-Le ligament antérieur (ACL)

-Le ligament postérieur (PCL)

Le ACL est derrière la rotule et se situe « en face » du ligament postérieur.

C’est le second ligament le plus solide. Il stabilise l’articulation et fait le lien entre le fémur et le tibia.

Le ACL et le PCL limitent la sur-rotation du genou. La longueur moyenne de l’ACL est de 35 millimètres et pèse 20 grammes.

Le ligament médian (MCL) est le ligament sui se situe à l’intérieur du genou. Le latéral est sur l’extérieur du genou.

Opération ou pas ?

L’opération n’est pas essentiel quand on est victime d’une rupture de l’ACL. Mais dans le cas d’un jeune sportif souhaitant revenir le plus vite possible, cela sera nécessaire. Une personne d’un âge plus avancé pour récupérer sans l’intervention passer sur la table d’opération.

Cependant, passer par l’opération peut réduire le risque d’arthrite à un stade plus avancé de sa vie.

Pour réparer l’ACL, les chirurgiens prendront généralement du tissu ailleurs sur le corps (ischio-jambiers ou rotule) pour le greffer et réparer le tendon endommagé.

Le nouveau tendon remplace le ACL et est en fait attaché aux os au dessus en en dessous du genou par des vis.

Le succès de ce type d’opération est important et si la personne blessée pourra assez rapidement être debout et marcher, la course sera elle plus loin dans le processus.

De l’opération à la reprise :

Ici le fait de pratiquer ou pas va s’avérer central. Beaucoup d’athlètes de haut niveau passeront par un processus accéléré. Pour être de retour dans les 6 mois. La grosse différence entre le quidam et le sportif de haut niveau sera aussi l’accès aux soins en kinésithérapie, les sportifs de haut niveau pouvant répondre à l’exigence de la rééducation intensive. Qui doit être contrôlé de très prés à chaque étape du processus de rééducation.

Pour une personne normal une rupture du ligament antérieur demandera 8 à 12 mois pour revenir à l’état précédent la blessure.

On distingue plusieurs phases :

Phase 1 (entre l’opération et la semaine 2)

Le genou sera enflé après l’opération. La première chose sur laquelle il faudra se concentrer est la réduction de ce « gonflement ». Une fois cela fait, le kinésithérapeute fera faire au patient de léger exercices, des contractions isométriques par exemple. La jambe reste immobilisé mais on fait marcher les muscles autour du genou.

Phase 2 (semaine 2 à 6 après l’opération)

Le genou à ce stade devrait avoir disparu. La greffe s’affaibli à ce stade. Le kinésithérapeute peut être alors mis dans une situation d’attente, le temps que le ligament soit prêt à supporter les exercices. A la fin de cette période, le patient devrait être en situation de marcher normalement.

Phase 3 (6 à 12 semaines après l’opération)

A ce stade le genou devrait être plus solide et de fait capable de supporter une charge de travail plus importante. Le patient devrait alors pouvoir aller en piscine et faire du vélo ainsi que faire un travail de renforcement plus important.

Phase 4 (3 à 6 mois après l’opération)

Les capacités devraient revenir lors de ce stade autorisant le patient à recommencer à courir et à faire les exercices spécifiques qu’ils réalisaient auparavant.

Phase 5 (entre 6 et 12 mois après l’opération)

Le patient peut reprendre la pratique de son sport après autorisation du chirurgien.

L’entorse de la cheville

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Les entorses de la cheville sont une des plus communes blessures en sport. Elles peuvent s’avérer très douloureuses et impliquent souvent une rupture des ligaments.

cheville

Qui peut être concerné par ce type de blessure ?

Cette blessure est commune dans n’importe quelle activité extérieure mais plus particulièrement dans celle ou il y a des changements de direction rapide comme le basket et le tennis(Tatiana Golovin fut cette année victime de ce genre de blessure).

Comment cette blessure se déclare ?

Torsion de la cheville, parfois un craquement ou une déchirure peut être entendu.

Type de douleur ressentie ?

Il y a « 3″ grades:

Grade 1 :Simple douleur.
Grade 2 :Gonflement de la cheville.
Grade 3 :Important gonflement et difficulté rencontrée pour se déplacer.

Traitement ?

Repos, glace, pose d’un strapping ; Ne pas enlever la chaussure jusqu’à ce que la glace ait réduit le gonflement.
En cas de rupture du ligament, l’opĂ©ration est nĂ©cessaire.

Retour à la compétition(Estimation) ?

Entre une semaine et 3 mois selon le grade de la blessure (et la nĂ©cessitĂ© ou non d’opĂ©rer).

Fracture du métatarse

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Il y a 5 métatarses dans le pied. Ils servent comme une unité qui aide à concilier le poids du corps et les changements de position afin de faire face aux terrains irréguliers.

Ces blessures se développent souvent à la suite d’un coup, d’une torsion ou à une surcharge de travail (on parle alors de fracture de fatigue).

Quels sportifs furent victimes de cette blessure ?

De nombreux joueurs de football outre-Manche : Roy Keane, Steven Gerrard, Rooney(3 fois) David Beckham, Gary Neville et Michael Owen ont tous été victimes d’une fracture du métatarse. David Beckham et Michael Owen le furent à la suite d’un coup(d’Aldo Dusher pour Beckham et de Paul Robinson pour Owen) mais concernant W.Rooney 2 de ses 3 fractures n’eurent pas pour origine un coup.

OĂą ?

Les métatarses sont les 5 long os du coup de pied.

Comment ?

Ces os peuvent être fracturés à la suite d’impact(, par exemple si quelqu’un vous marche sur le pied), à la suite d’une torsion ou d’une sur-utilisation(fractures de fatigue).

Les métatarses médians sont souvent endommagés en raison d’une sur-utilisation. Autrement dit, c’est causé par un processus continu, et non par un seul évènement. C’est courant chez les athlètes ou les danseur(e)s de ballet.

Les métatarses 1 , 2 et 5 sont en sport ceux qui sont le plus souvent l’objet de blessures.

SymptĂ´mes ?

Cela peut être une douleur dans l’os pendant l’activité physique. Une contusion, une inflammation et de la sensibilité dans le pied lors des appuis sont autant d’autres symptômes.

Traitement ?

metatarseLe repos : la réaction immédiate constitue en un « non » à tout exercice et activité physique sollicitant le pied, pour une durée allant de 4 à 8 semaines.

Il est possible qu’un plâtre de marche ou des chaussures spéciales soit nécessaire pour protéger la zone touchée lorsque celle-ci est en période de guérison.

Si la cause est un surmenage de la zone, alors le traitement peut varié. Habitude d’entraînement, équipement utilisé et technique de course sont tous des domaines à étudier.

En cas de fracture de l’os, l’insertion d’une vis ou d’une broche peut être considérée afin d’accélérer le rétablissement.

RĂ©tablissement ?

Cela dépend des dégâts causés et du métatarse impliqué.
Pour le cas d’une fracture de fatigue, une échelle de temps concernant une complète récupération est impossible à établir. Après le repos initial, les techniques d’entraînement peuvent nécessiter une légère mise au point voir même un changement radical, ce afin d’éviter une répétition de la même blessure.

En cas de blessure suite à un impact, une fois que le plâtre ou la chaussure de protection n’est plus nécessaire (généralement entre 4 et 6 semaines), on peut procéder à une reprise progressive des exercices avec appuis .
Le retour en compétition, ou à la pratique d’une activité sans retenue, est alors éloigné de 4 semaine ou plus, ceci dépendant là encore de l’étendu de la blessure de départ.

Blessure au dos

24 aoĂ»t 2007 par Erwan Delcourt  
Classé dans Blessures

Les blessures au dos sont assez fréquentes en sport. En effet, une grande majorité des athlètes ont, lors de leur carrière, à faire face à ce type de blessure.

dos

Précisions:

invertebral disk signifie disque intervertébral.

Les vertèbres sont sĂ©parĂ©es les unes des autres par un disque intervertĂ©bral, qui joue le rĂ´le d’amortisseur.

vertebra signifie vertèbre.


.

Qui peut être concerné par ce type de blessure ?

Pat Rafter, Tim Henman ont eu à faire face à ce type de problème au crépuscule de leur carrière( ce qui pour Henman l’a forcé à en annoncer la fin).

Comment cette blessure se déclare ?

Elle se déclare suite à une trop grande pression infligée sur la colonne vertébrale et les muscles du dos.

Si le dos est une partie majeure du corps, différentes parties du dos peuvent être l’objet d’une blessure lors de la pratique sportive.

Mais, vous pouvez aussi souffrir du dos du fait d’activités de la vie quotidienne comme le port d’objets lourds.

Les athlètes de sports de contacts sont les plus exposés.

Comme mentionnés ci-dessus, on retrouve cependant ces blessures chez les tennisman, golfeurs, ou amateur de civilisation britannique chez les joueurs de cricket.

Une blessure au dos peut elle menacer une carrière ?

Ca dépend du type de blessure.

Si c’est une blessure une blessure à la colonne vertébrale, cela peut etre très dangereux. Dans les cas les plus graves, ça peut mener à la paralysie, et à la perter de l’usage des jambes.

Parce que le dos est une partie du corps très complexe, une blessure ici peut avoir un effet sur une autre partie de la colonne et du corps.
Les docteurs et kinésithérapeutes font des radios pour voir si la colonne a été affectée.

Mais ils procèdent aussi par séries de questions et tests rapides pour découvrir si le problème n’est pas musculaire.
Les blessures au dos sont souvent très douloureuses et empêchent les athlètes de s’entraîner.

Quels sont les principales parties du dos ?

Le principal os du dos est la colonne vertébrale.
La colonne vertébrale est faite de petits os appelés vertèbres.

Le dos comporte 24 vertèbres :
7 vertèbres cervical
12 vertèbres thoraciques
5 vertèbres lombaires

Les ligaments et les muscles sont reliés à chaque vertèbres pour permettre au dos de se déplacer sans causer de dommages.
Entre chaque vertèbre, il y a des disques : ils servent à absorber les chocs.

Traitement ?

Certaines blessures au dos, comme les fractures de vertèbres, peuvent nécessiter une opération parce qu’ils entraînent des blessures à la colonne vertébrale.
Mais les autres blessures, comme les déchirures musculaires ne sont pas aussi sérieuses.

Des massages, de la kinésithérapie et du repos sont les meilleurs moyens de revenir à une forme optimale.

Retour à la compétition(Estimation) ?

A nouveau, cela dépend de la sévérité de la blessure.

Les froissements musculaires et les déchirements peuvent nécessiter entre 2 et 8 semaines pour guérir.

Mais des blessures plus sérieuses, comme par exemple une hernie discale, peuvent prendre plus de temps à guérir.

Les athlètes doivent alors éviter les activités qui pourraient altérer leur rétablissement.